Alexandre Goujon: Les accélérateurs de startups, une nouvelle tendance

Dans le cadre de l’analyse du blog Sowefund sur les différents modes de financement disponibles pour les jeunes entreprises, nous avons eu l’opportunité de questionner Alexandre Goujon, co-fondateur d’INNOVIGO, un accélérateur de startups.
En proposant une nouvelle méthode d’accompagnement pour les startups, les accélérateurs attirent de plus en plus d’entrepreneurs motivés à l’idée de s’épargner des mois voire des années de vaches maigres. Les accélérateurs, forts de leurs conseils et de leurs carnets d’adresse bien remplis, sont à même de répondre aux besoins particuliers d’une jeune entreprise.

L’ACCÉLÉRATEUR DE STARTUPS, UN MODÈLE QUI MARCHE

Les accélérateurs interviennent sur les entreprises déjà lancées pour leur apporter un suivi fréquent et personnalisé. Ils ne sont pas des investisseurs financiers mais généralement des entrepreneurs qui tentent de retrouver les frissons des débuts en espérant mettre la main sur le prochain Google !

Pour ce faire, les accélérateurs doivent mettre la main à la poche pour être en mesure de développer l’activité de la jeune pousse. Au programme : techniques managériales,  gestion et mise en réseau avec les futurs partenaires.  En échange de leur accompagnement, les accélérateurs se rémunèrent souvent par une participation minoritaire au capital de l’entreprise (en général la participation représente moins de 10%). Cela leur permet de prendre une participation non négligeable en amont des premiers tours de financement comme les Business Angels, les VCs, ou encore les plateformes de Crowdfunding comme Sowefund.

CROWDFUNDING ET ACCÉLÉRATEURS SONT-ILS COMPATIBLES ?

« Il n’y a aucune incompatibilité, bien au contraire… Plus on est autour de la table mieux c’est ». Alexandre Goujon évoque le crowdfunding comme une valeur ajoutée pour l’accélérateur et inversement. En effet, ce nouveau mode de financement apporte aux startups en quête de financement une véritable force de vente via ses investisseurs mais aussi une certaine crédibilité auprès des acteurs plus traditionnels. Des arguments qui constituent de véritables « plus » qui viennent supporter et épauler l’activité de l’accélérateur.