Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

4 critères pour bien choisir sa plateforme d’equity-crowdfunding

4 critères pour bien choisir sa plateforme d’equity-crowdfunding

Le crowdfunding est sur toutes les lèvres. Depuis quelques mois, de plus en plus de plateformes proposent des services de crowdfunding en actions.

Si aux yeux de la plupart des gens, les plateformes de crowdfunding en actions sont identiques, il existe pourtant de larges différences entre ces dernières. Cet article a pour objectif de vous donner quelques clés afin de choisir votre plateforme et par conséquent, d’optimiser la rentabilité de vos investissements.

1 – Plateforme agréée Conseiller en Investissement Participatif (CIP)

Le statut CIP en application depuis le 1er octobre a été octroyé pour le moment à 5 plateformes de crowdfunding en action. Ce statut a pour objectif de professionnaliser ces plateformes et de leur donner un cadre légal permettant de définir clairement les champs de leur activité, et de valider les compétences des plateformes en terme de protection de l’investisseur.

Ainsi, les plateformes ayant obtenues ce statut se doivent d’avertir et de conseiller les investisseurs sur les risques intrinsèques à l’activité de financement des start-ups et des PMEs. De plus, les plateformes labellisées CIP se doivent de contrôler rigoureusement les dossiers présentés aux investisseurs.

En choisissant une plateforme de crowdfunding en action agrémentée CIP, vous aurez l’opportunité d’investir dans des start-ups rigoureusement sélectionnées ce qui vous permettra de maximiser vos chances de retour sur investissement.

2 – Co-investissement participatif

Avoir l’opportunité d’investir aux cotés d’investisseurs professionnels (business angels et/ou fonds d’investissements) est prometteur à plusieurs égards :

• Une sélection des projets rigoureuse

Les plateformes fonctionnant en co-investissement permettent de proposer des start-ups qui ont déjà reçu l’aval financier de Business Angels ou de fonds d’investissements. Ainsi, chaque projet subit une double sélection : celle des BA/fonds d’investissements puis celle de la plateforme de crowdfunding. Ce processus de sélection rigoureux assure aux investisseurs particuliers une certaine qualité des dossiers.

• Expertise des business angels

Les business angels lorsqu’ils interviennent dans une start-up s’engagent sur un apport financier mais également un apport en capital humain. En effet, la plupart du temps, les business angels ont une, ou plusieurs expériences entrepreneuriale à leur actif. Ils sont donc capables de faire profiter la start-up d’un réseau, de connaissances dans la gestion et le développement des entreprises. Cet apport en capital humain n’est pas négligeable et permet d’optimiser les chances de réussite de la start-up.

• Négociation de la valorisation

Le co-investissement permet également de bien négocier la valorisation. En effet le business angel aura tout intérêt à obtenir une valorisation la plus faible possible afin d’optimiser la rentabilité de son investissement et par la même occasion, de votre investissement.

3 – Investissement via une holding

Les plateformes d’equity-crowdfunding proposent différentes voies d’investissement dans les start-ups. Selon les plateformes vous pouvez investir en direct dans les start-ups ou bien via une holding spécialement dédiée.

L’utilisation d’une holding pour regrouper tous les investisseurs permet de ne pas trop fragmenter l’actionnariat, ce qui entraine plusieurs effets positifs pour l’investisseur : le premier avantage notable est que la mise en place d’une holding permet aux investisseurs particuliers d’investir dans les entreprises à partir de petits montants. Devenir actionnaire d’une start-up est donc accessible à toutes les bourses.

Ensuite, l’ensemble des investisseurs particuliers pourra être représenté au sein du capital par un seul et même représentant, qui défendra d’une voix plus forte l’intérêt de tous les investisseurs (quel que soit le montant investit).

Enfin, le choix de réunir l’ensemble des investisseurs dans une holding est un atout considérable pour la start-up lorsqu’elle envisagera un second tour de table (deuxième levée de fonds quelques mois après la première). En effet, un capital trop fragmenté aura un impact négatif sur les chances de réussite et le potentiel de revente de la start-up. L’utilisation d’une holding facilite la revente des titres et donc d’optimiser la rentabilité votre investissement.

4 – Statut en tant qu’actionnaire

Lorsqu’on investit dans une start-up via une plateforme de crowdfunding, il est également important d’être vigilent sur le type d’action que l’on possède. Il faut absolument s’assurer des conditions de son entrée au capital. Attention à la nature des actions qui sont proposées. S’assurer également que la nature et les prix par actions qui sont proposés, sont les mêmes que ceux des investisseurs participants avec des tickets plus conséquents.

L’investissement dans des start-ups, est souvent une histoire de coup de cœur sur un ou plusieurs projets, cela dit il ne faut pas occulter la rationalité financière que nécessite ce genre d’investissement, afin que votre investissement ne se transforme pas en simple don. L’investissement dans les start-ups reste tout de même risqué, ne perdez une partie de vos économies à cause d’une plateforme qui ne veille pas à vos intérêts.