Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Défiscaliser : comment réduire ses impôts sur le revenu en investissant

Défiscaliser : comment réduire ses impôts sur le revenu en investissant

Défiscaliser et payer moins d’impôts en toute légalité, voire même en contribuant  à la croissance et à la création d’emplois en France ? Oui, c’est possible, grâce au principe de la défiscalisation !

Il existe aujourd’hui plusieurs leviers de réduction de son imposition, mais tous ne sont pas associés aux mêmes niveaux de risque et d’utilité économique et sociétale. Alors comment choisir sa stratégie de défiscalisation ? Découvrez toutes les méthodes pour réduire vos impôts en toute légalité et en toute simplicité !

Défiscaliser : Pourquoi ? Pour qui ?

Le terme défiscalisation désigne toutes les dispositions légales permettant de diminuer le montant de son imposition. Défiscaliser consiste ainsi à investir une partie de son capital dans certains secteurs (immobilier, développement durable, recherche et développement, aide aux personnes, entreprises…), pour récupérer en contrepartie un pourcentage de la somme investie en réduction d’impôts. Cette opération est possible grâce à la mise en place par les gouvernements successifs de dispositifs visant à soutenir, relancer ou favoriser certains domaines d’activité.

L’avantage est double : pour le bénéficiaire, il s’agit de réduire le montant de ses impôts par la constitution d’un patrimoine financier ou immobilier ; pour l’Etat, il s’agit d’encourager l’investissement dans des secteurs stratégiques.

On compte aujourd’hui 2 dispositifs permettant la défiscalisation :

  • La déduction, qui consiste à soustraire une somme donnée à son revenu imposable. Elle s’applique par exemple dans le cas du versement de pensions alimentaires aux enfants.
  • La réduction, qui consiste à soustraire une somme donnée directement au montant de l’impôt. Elle s’applique par exemple dans le cas de certains investissements immobiliers ou financiers.

Dans l’optique d’être précis sans être exhaustif, nous nous focaliserons ici sur certains dispositifs de défiscalisation liés à l’investissement.

Défiscaliser : Comment ?

Il existe de multiples moyens de défiscaliser une partie de son investissement. On peut les regrouper en deux catégories : ceux qui s’appliquent à  l’impôt sur le revenu (IR), et ceux qui s’appliquent à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

défiscalisation

Défiscalisation sur l’impôt sur le revenu (IR)

  • Investissement dans l’immobilier : Le secteur du bâtiment est un important levier de croissance et de création d’emplois. Grâce à la loi PINEL, qui remplace le dispositif Duflot, les particuliers qui se portent acquéreurs d’un bien immobilier neuf, dans certaines zones spécifiques caractérisées par une pénurie de logements, ont la possibilité de défiscaliser une partie du coût de l’acquisition. La réduction d’impôt varie de 21% du montant investi pour un engagement de location de 12 ans, à 12% du montant investi pour un engagement de location de 6 ans. Si l’économie d’impôt est attractive, le dispositif permet surtout aux particuliers de se constituer à moindre coût un patrimoine immobilier.
  • Réaliser des travaux dans sa résidence principale : En équipant votre habitation principale de dispositifs en faveur du développement durable ou de l’aide aux personnes âgées ou handicapées, vous pouvez bénéficier d’économies d’impôts de l’ordre de 30% dans le cadre du crédit d’impôt pour la transition énergétique, et de 25% dans le cadre de la défiscalisation pour travaux d’aide à la personne.
  • Investir dans une entreprise : Lorsque vous soutenez financièrement une entreprise française, vous contribuez au soutien de la croissance en France, ce qui vous vaut une réduction de 18% du montant investi sur votre impôt sur le revenu, dans la limite de 50 000 euros pour une personne seule, et de 100 000 euros pour un couple marié ou pacsé.  Ce dispositif de défiscalisation est également prévu pour l’investissement dans les fonds communs de placement pour l’innovation (FCPI), ainsi que dans les fonds d’investissement de proximité (FIP), afin de favoriser l’innovation à travers l’investissement dans les sociétés non cotées.

Défiscalisation sur l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

  • L’investissement dans les PME : Les petites et moyennes entreprises françaises représentent aujourd’hui environ 99% de l’emploi en France, c’est pourquoi les gouvernements ont mis un point d’honneur à encourager le financement de ces sociétés, notamment durant les phases les plus risquées de leur activité. Ainsi, vos investissements, directs ou réalisés à travers une société intermédiaire (holding), vous permettent de défiscaliser 50% du montant investi dans la limite de 45 000 euros.
  • Ouvrir ou alimenter un PEA : Le plan d’épargne en actions est un outil incontournable pour défiscaliser une partie de son investissement. Au delà de 5 ans de détention des titres, les plus-values réalisées en cas de cession sont en effet totalement exonérées. Un gain conséquent lorsqu’on prend en compte le fait que les plus-values mobilières sont imposées au barème progressif de l’impôt sur le revenu, auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 15,5%.

Les avantages de défiscaliser via le crowdfunding

Aujourd’hui, grâce au crowdfunding et à Sowefund, vous avez accès en tout simplicité à la défiscalisation liée à l’investissement dans les entreprises. En prenant part au capital de start-ups sélectionnées par Sowefund et ses partenaires, vous pouvez déduire 18% de votre investissement sur votre impôt sur le revenu (IR), ou 50% sur votre impôt de solidarité sur la fortune (ISF). L’investissement participatif vous permet également défiscaliser vos plus-values en utilisant votre compte PEA-PME. Ainsi, vous avez le choix entre défiscaliser à l’entrée (18% sur votre IR ou 50% sur votre ISF) ou à la sortie, c’est à dire sur vos plus-values, en investissant via votre compte PEA-PME.

Au delà des avantages strictement financier, investir dans des start-ups d’avenir vous permet de soutenir l’écosystème entrepreneurial en France, et de favoriser l’émergence de champions nationaux. Un sondage a récemment révélé que la moitié des jeunes français souhaiteraient créer leur entreprise, mais que beaucoup d’entre eux se heurtent soit à la peur de l’échec, soit à l’equity gap, ce fossé de financement qui sépare une start-up juridiquement créée mais à peine développée d’une PME déjà relativement établie.

Réduire ses impôts en contribuant au développement de l’économie française ? ? N’hésitez plus, prenez part à l’aventure Sowefund ! Retrouvez toutes les informations sur le mode d’emploi de la défiscalisation dans notre Guide de la Défiscalisation.

 Pour comprendre comment défiscaliser pas à pas votre ISF, cliquez ici !

Ecrit par Capucine Marteau le 17/04/2015