6 formations de pointe pour entreprendre.

Dans un sondage publié par la société de capital-risque IdInvest en 2014, 40% des personnes interrogées envisageraient un jour d’entreprendre. 50% chez les étudiants. Nul doute, l’entrepreneuriat a la cote et les différentes écoles françaises sont bien entendu les premières positionnées pour proposer des formations adaptées à cette tendance entrepreneuriale. Tour d’horizon sur ce qui se fait de mieux en matière de préparation à l’entrepreneuriat dans notre pays.

Des formations d’excellence proposées par les écoles de commerce…

Sans surprise, les écoles de commerce proposent une large gamme de masters spécialisés dans l’entrepreneuriat. Cependant les pédagogies employées pour enseigner ce métier si particulier varient d’une école à l’autre, chacune ayant une spécificité dans sa manière d’apprendre. Une chose est certaine, la France possède en ce domaine une excellence académique reconnue internationalement.

Ainsi, le Master Spécialisé Entrepreneurs de Grenoble École de management se classe 9ème dans le classement Eduniversal des meilleurs masters européens en entrepreneuriat et apparaît comme le premier français dans la liste. La formation proposée à Grenoble est labellisée « HEC entrepreneurs », pédagogie qui prône l’apprentissage par l’action. On vous proposera donc des mises en situation réelles que des « missions création d’entreprise », des « missions redressement d’entreprise en difficulté » ou encore des « missions développement » (…) A Grenoble, le but est de donner à l’étudiant une vision globale du métier d’entrepreneur et la finalité du diplôme n’est pas exclusivement la création d’entreprise mais doit également permettre d’exercer les métiers d’auditeur, de consultant ou encore de manager. Polyvalence et expérience résument donc ce MS parmi les plus prestigieux d’Europe.

Historiquement, l’EM Lyon est une école qui promeut l’innovation et la création d’entreprise : ce n’est pas étonnant si l’école lyonnaise est la première à se doter d’un incubateur en 1984. Depuis, ce sont presque 1000 startups lancées avec un taux de survie de 90% dans les 5 ans grâce notamment à un important réseau et de solides structures d’accompagnement. On retrouve également plusieurs masters dédiés à l’entrepreneuriat classés dans 3 grandes catégories : « étudiants entrepreneurs », « créateurs/repreneurs » & « dirigeants entrepreneurs ». A l’EM Lyon, la diversité des parcours proposés permet aux étudiants de recevoir une formation de pointe et de développer les compétences indispensables de l’entrepreneur de demain.

Le MS Innover & Entreprendre de l’ESCP Europe atteint quant à lui le 15ème rang du classement européen Eduniversal. L’école parisienne jouit là encore d’un solide réseau en France, d’aides d’accompagnement notamment grâce à la chaire entrepreneuriale ESCP Europe et d’un pré-incubateur. Les porteurs de projets auront donc toutes les clés en main pour faire fructifier leurs idées. Ce Master reconnu comme l’un des meilleurs en France prépare également l’étudiant à intervenir au sein des organismes qui financent justement les startups (réseaux de Business Angels, Venture Capitals…) mais aussi au développement de nouveaux projets innovants au sein des entreprises.

…Et les Écoles d’ingénieurs !

Les profils scientifiques sont au cœur de l’innovation, c’est pourquoi les écoles d’ingénieurs proposent également des formations menant à la voie de l’entrepreneuriat.

Former les ingénieurs qui créeront les technologies de rupture de demain, c’est l’objectif que se donne l’école Polytechnique de Paris au travers de ses différents parcours : on y trouve notamment le « Master Innovation technologique & entrepreneuriat » ou les polytechniciens apprennent entre autres à développer des business plans en participant au X Business Plan Challenge, un concours  de startups technologiques à l’initiative de l’école. L’accent est réellement mis sur le développement de nouvelles technologies au fil des parcours proposés, les étudiants travaillant sur des « projets scientifiques collectifs » pendant leur formation pouvant déboucher sur la création d’une entreprise.

L’École Centrale Paris a construit avec l’ESSEC un Master Spécialisé Entrepreneurs pour répondre à des problématiques humaines & environnementales. Dans ce parcours on retrouve des promotions composées à 60% de profils scientifiques; la stratégie adoptée est une pédagogie « transdisciplinaire » pour donner aux apprenants une vision à 360° de la société et leur permettre d’agir à tous les niveaux d’une entreprise: création d’entreprise, reprise, diriger une business unit mais aussi intervenir auprès des entrepreneurs via les incubateurs, structures de fusion-acquisition… Un master très complet donc, où 100% des étudiants trouvent un emploi dans les 4 mois après le diplôme.

Quant à elle, l’École Centrale de Lille a pour devise « l’ouverture internationale, l’intelligence entrepreneuriale ». Logiquement, l’école lilloise a son Master Spécialisé « création d’entreprise & entrepreneuriat » ou l’objectif principal est d’aider l’étudiant à transformer son idée en un projet concret via la formation et l’incubation. En une année, l’étudiant acquiert les compétences commerciales et marketing essentielles à l’entrepreneur dans sa création d’entreprise.

Les MOOC’s veulent rendre l’entrepreneuriat accessible à tous.

La liste (non exhaustive) proposée ci-dessus aborde des formations d’excellence certes, mais souvent très coûteuses: comptez en moyenne 12.000 euros pour une année de master spécialisé. Ainsi les MOOC’s (Massive Open Online Course – formations proposées en ligne) se multiplient et tentent donner à tous l’opportunité de se former au métier d’entrepreneur.

En 2015, HEC a lancé un cours intitulé « Devenir entrepreneur du changement » sur coursera, disponible gratuitement en ligne la formation durait 7 semaine et devait permettre à chacun de révéler l’entrepreneur qui sommeillait en lui en passant par 3 phases : l’inspiration, l’introspection et enfin le passage à l’action.  Imaginé par des représentants d’HEC d’une part et de l’association « Ticket for change », ce Mooc a connu un réel succès, notamment grâce à son suivi personnalisé de chaque apprenant, ses apports théoriques et des interventions de nombreux experts.

En France, l’EM Lyon propose également un MOOC « Entreprendre » depuis 2014, et on peut également trouver plusieurs cours en ligne « entrepreneuriat » émanant d’universités américaines prestigieuses : Stanford, le MIT … La tendance est donc à l’open source et c’est tant mieux: entreprendre est avant tout une vocation et le fait de donner à chacun les outils nécessaires pour développer ses idées et structurer sa création d’entreprise est essentiel si l’on veut démocratiser l’entrepreneuriat.