Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Google : une restructuration historique favorable à l’innovation

Google : une restructuration historique favorable à l’innovation

Dans un éditorial publié sur les blogs de Google, Larry Page, co-fondateur du géant américain, a annoncé un changement organisationnel de l’entreprise basée à Mountain View.

« G » pour « Google »

Dorénavant, la société tête de groupe de Google sera « Alphabet Inc. », et les activités de l’entreprise seront divisées en deux branches distinctes : d’un côté, les activités bien établies qui constituent le cœur de métier de Google : le moteur de recherche, Youtube, Maps, Gmail, Apps, Chrome, Android, etc. D’autre part, on trouvera toutes les activités fortement innovantes et disruptives : le laboratoire de recherche médicale Callico, la société de domotique Nest, le projet de livraison par drones Wings, ou encore Google X, le laboratoire de recherche à l’origine des Google Glass. Les entreprises de recherche sur les intelligences artificielles feront vraisemblablement partie de cette branche d’Alphabet.

Alphabet
Homepage de Alphabet, le « nouveau Google »

Pourquoi changer de structure ?

Google rassemble aujourd’hui des activités d’une diversité extrême, qui ont des besoins et des objectifs différents : les activités « cœur de métier » de Google ont une position dominante, sinon monopolistique, sur leurs marchés respectifs. Par conséquent, leur objectif aujourd’hui est de maitriser leurs coûts pour augmenter leur rentabilité, comme l’a bien montré Google en engageant Mme. Ruth Porat comme directrice financière : cette ancienne employée de Morgan Stanley est en effet la personne parfaite pour instaurer une certaine discipline financière au sein du groupe.

Mais d’autre part, Google veut également innover et se renouveler : c’est l’autre spectre des activités d’Alphabet. Ces entités, qu’il s’agisse d’entreprises entières ou de petites équipes, ont besoin de se concentrer sur leurs travaux et non sur leurs coûts, et doivent avoir une grande liberté d’action.

Le siège de Google

Une structure propice à l’innovation

En séparant les activités cœurs de métier des activités disruptives, Google adopte une structure organisationnelle plus plate, moins pyramidale : Alphabet se chargera d’attribuer les capitaux à chacune des entités, mais n’interviendra qu’en support des différents dirigeants des sociétés du groupe, leur laissant une grande liberté de mouvement quant à la gestion de leur division.

Cette organisation moins hiérarchique et donnant plus d’indépendance à chacune des divisions cherche à imiter celle des startups et jeunes entreprises : pas question ici de définir la stratégie et les tactiques de l’entreprise en haut de la hiérarchie, mais au contraire, les décisions doivent être prises à la base, sur le terrain.

Ce changement organisationnel montre donc que la formule des startups n’est pas remplaçable, et que leur structure est effectivement celle qui favorise le plus l’innovation. Un beau message pour tous les entrepreneurs ! De plus, Google, en instaurant cette flexibilité au sein de son entreprise, montre qu’il faudra encore compter sur elle et sa capacité d’innovation pour de longues années !