Une semaine, une idée #1 : cuisiner pendant la pause dèj’

Réalisables ou non, bonnes ou mauvaises, les idées méritent tout de même qu’on prenne le temps d’en discuter pour décider si oui ou non « on tient quelque chose ».

On ouvre donc cette nouvelle rubrique avec une idée de Ouri Stopek fondateur de Kidioui.fr, société avec laquelle nous partageons nos locaux.
L’autre jour Ouri est revenu de sa pause déjeuner au bureau en disant: « les gars, j’ai eu une idée ».

Comment l’idée a germé

Nous sommes tous d’accord pour dire que les sandwichs triangle ne nourrissent pas et que les kebabs/sushis/chinois/mexicains/paninis ça va bien deux minutes mais ce n’est pas ce qu’il y a de mieux niveau équilibre alimentaire. Les restaurants restent une valeur sûre mais difficile d’y manger tous les jours pour des raisons économiques évidentes.
De plus, on fait bien plus confiance à sa propre cuisine qu’à n’importe quel plat préparé où à la nourriture industrielle.

Eurêka

L’idée est donc d’ouvrir des espaces où chacun disposerait d’une box individuelle contenant tout le nécessaire pour cuisiner rapidement lors de sa pause déjeuner : plan de travail, ustensiles, réfrigérateur, four etc… Des ingrédients provenant du commerce de proximité, seraient quotidiennement renouvelés et l’accès à ces cuisines individuelles se ferait sous forme d’abonnement mensuel. Le client cuisine son plat en 15 minutes maximum en suivant des recettes facilement réalisables et peut ensuite le consommer sur place ou l’emporter avec lui. L’entretien et la propreté seraient assurés par une équipe de ménage tous les jours pour garder les lieux propres.
Ces espaces seraient évidemment implantés dans des lieux très animés pendant les pauses déjeuner pour permettre à chaque box d’être utilisées par au moins 2 clients par jour.

« C’est une bonne idée mais… »

Le concept de cuisiner sous les yeux du client n’est pas nouveau et fonctionne plutôt bien (effet spectacle, comprendre comment est composée son assiette etc…), toutefois renverser la situation en mettant le client derrière les fourneaux n’est pas sans risque : que se passerait-il si le client se brûlait ou se coupait gravement le doigt par exemple ?! De plus, la plupart des gens cherchent à manger rapidement le midi, leur proposer de cuisiner pourrait être considéré comme une perte de temps…

Et vous qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce concept! Selon vous, les cuisines individuelles peuvent-elles fonctionner ou valent elles mieux qu’elle reste dans la tête d’Ouri ? Quelles seraient vos recommandations pour que cela fonctionne?