Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Découvrez l’Orangerie de Paris, gagnant du parcours#2 du Fundtruck

Découvrez l’Orangerie de Paris, gagnant du parcours#2 du Fundtruck

Les machines de l’Orangerie de Paris sont capables de presser des oranges sous vos yeux pour en extraire un jus frais et sain. La startup parisienne a ainsi installé ses distributeurs dans les locaux de plusieurs grandes entreprises et n’entend pas s’arrêter là ! Le 6 Octobre dernier, l’Orangerie de Paris remportait le 2ème parcours du Fundtruck de Sowefund après avoir convaincu le grand public et les investisseurs.

La genèse de l’Orangerie de Paris

Félix Canto et Jean-Baptiste Bisman, les deux fondateurs de l’Orangerie de Paris, ont constaté que les 700.000 distributeurs automatiques en France ne mettaient à disposition que des produits sucrés type barres chocolatées & sucreries, du café où encore des boissons sucrées en bouteille. Alors que ce type de distributeurs ont été retiré des établissement scolaires pour ne pas encourager les mauvaises habitudes alimentaires, les entrepreneurs  à l’origine de l’Orangerie de Paris ont voulu proposer un produit nouveau capable de répondre aux nouvelles attentes de consommation autours d’aliments frais.

La solution

La distributeurs automatiques de l’Orangerie de Paris sont novateurs: une vitre permet à l’utilisateur de voir comment chaque jus est préparé, 3 oranges tombent puis sont successivement coupées et pressées avant d’atterrir dans un gobelet. La machine conserve les oranges à une température de 7 degrés permettant de produire un jus frais en permanence. L’Orangerie de Paris prend en charge tout le processus : installation de la machine, approvisionnement, entretien & SAV. Quant à elles les oranges proviennent de partout dans le monde et l’entreprise met à disposition sur son site internet la traçabilité de ses fruits.

Le business model

L’Orangerie de Paris met ses distributeurs à disposition des grandes entreprises et son offre se décline en deux volets : les entreprises de moins de 500 salariés payent un loyer pour l’utilisation et l’entretien de la machine, les entreprises de plus de 500 salariés disposent eux d’une offre gratuite mais la startup constate que 43% de ce type d’entreprises payent tout de même une contribution pour pouvoir proposer les jus les moins chers à leurs employés, chez Free par exemple les collaborateurs paient le jus 1€ seulement.
Aujourd’hui plus d’une vingtaine de machines sont installées dans Paris et la startup compte parmi ses clients des entreprises telles que Ubisoft, Free, la SNCF, Showroomprivé, Meetic, la Société Générale… Et ce n’est qu’un début puisque l’Orangerie de Paris ambitionne désormais de conquérir les locaux de plus petites entreprises !

L’Orangerie de Paris, vainqueur du parcours#2 du Fundtruck

La recherche de fonds fait aujourd’hui partie des challenges de l’Orangerie de Paris! En participant au concours Fundtruck organisé par Sowefund, la jeune startup a convaincu le public et les grands noms de l’investissement lors du roadshow sur le parcours#2 !

Revivez tout le parcours #2 dans notre résumé vidéo:

Tout savoir sur le Fundtruck