UNE SEMAINE, UNE IDÉE#6 : VESTILEO, LA FABRIQUE À VÊTEMENTS

Réalisables ou non, bonnes ou mauvaises, les idées méritent tout de même que l’on prenne le temps d’en parler, afin de décider si oui ou non, « on tient quelque chose ». Chaque semaine, nous tourmentons une personne du bureau jusqu’à ce qu’elle nous expose ce qui lui trotte dans la tête. Aujourd’hui, Karim Heraud, chef de projet technique chez Sowefund, nous annonce son idée !

Parfois farfelues mais aussi parfois ingénieuses, découvrez avec nous l’idée de la semaine.

COMMENT L’IDÉE A GERMÉ ?

Il est si fréquent que le matin nous soyons devant notre armoire, ne sachant de quoi nous vêtir. Nous avons aussi tous déjà dit cette phrase « je n’ai rien à me mettre » alors que notre dressing était plein à craquer….

EURÉKA

Afin de remédier à cette anicroche matinale il y aurait « Vestileo », une fabrique à vêtements. C’est une machine qui remplacerait totalement le dressing. Exit cintres, piles de vêtements et bonjour à la machine qui vous conçoit tous les vêtements que vous désirez. Le matin, il vous suffit de choisir le type de vêtement que vous voulez mettre, la taille, et en un tour de main et seulement 10 petites minutes le vêtement est prêt. En quelque sorte un melange de metier à tisser et de machine à coudre ultra rapide et entièrement automatisé. Le temps de prendre votre petit déjeuner et de vous brosser les dents et vous pouvez vous habiller ! Mais où mettre le vêtement le soir si l’on a plus d’armoire ? Et bien la machine est composée d’un bac de recyclage, il vous suffit d’y mettre l’article et celui-ci sera immédiatement recyclé. Finit donc les vêtements qui restent au fond du placard mais que l’on garde tous « au cas où ».

« C’EST UNE BONNE IDÉE MAIS… »

Vestileo représentera une machine assez grande, il faudra donc posséder une pièce capable de l’accueillir, ce qui ne sera peut-être pas le cas de tous les foyers. De plus, son prix ne sera pas négligeable, un budget certain à opposer aux économies shopping réalisables. Que se passe-t-il pour les familles nombreuses ? Faut-il attendre son tour et que les vêtements de tous aient été imprimés ? Est-elle capable de fabriquer toutes les tailles et tous les styles ou faut-il une machine par personne ? Et nous ne rentrerons même pas sur la question épineuse de la faisabilité technologique de l’appareil…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce concept ! Selon vous, Vestileo peut-elle fonctionner ou doit-elle rester dans la tête de Karim ? Quelles seraient vos recommandations pour que cela fonctionne ?