UNE SEMAINE, UNE IDÉE#17 : GREENBOT

Réalisables ou non, bonnes ou mauvaises, les idées méritent tout de même que l’on prenne le temps d’en parler, afin de décider si oui ou non, « on tient quelque chose ». Chaque semaine, nous tourmentons une personne du bureau jusqu’à ce qu’elle nous expose ce qui lui trotte dans la tête. Aujourd’hui, Claire nous annonce son idée !

Parfois farfelues mais aussi parfois ingénieuses, découvrez avec nous l’idée de la semaine.

COMMENT L’IDÉE A GERMÉ ?

Un jardin c’est bien, s’en occuper est une passion pour des millions de français. Mais quand cette passion fait défaut, un jardin devient juste un luxe cher à entretenir, long et fatiguant.

EURÊKA

GreenBot est l’imprimante 3D du jardin. Ce robot permet de sculpter vos buissons dans les formes que vous souhaitez en quelques tapotement depuis l’application. Vous organisez une garden party safari? Pas de problème, choisissez votre modèle sur votre téléphone, dirigez votre GreenBot vers votre haie / buis / buisson le plus touffu et assistez en quelques minutes à la naissance d’un superbe éléphant, vert et imposant. Mais votre besoin en animal végétal ne justifiera sans doute pas à lui seul l’achat d’une telle merveille jardinière. C’est la raison pour laquelle GreenBot sait aussi jouer de ses lames pour tailler vos rosiers, entretenir votre pelouse et même libérer votre espace vert de ces révoltantes mauvaises herbes. Entièrement automatisé, rapide et discret GreenBot est le jardinier dont vous avez toujours rêvé.

« C’EST UNE BONNE IDÉE MAIS… »

Les robots domotiques se multiplient, mais l’intelligence artificielle de ces machines trahit souvent les limites du concept. Chaque jardin, chaque buisson est unique, donc si votre robot réussira sans mal à vous épater pendant la demonstration millimétrée du vendeur, il risque fort une fois chez vous de transformer votre jardin en salade niçoise. Sans compter qu’un robot géant, entièrement automatisé et munit de lames démesurées pourrait être considéré par certains comme un risque pour le voisinage. Vous l’aimez quand il taille vos buissons en forme de caniche, vous l’aimerez moins quand il taillera votre caniche en forme de sandwich grec.

Le robot risque également de fâcher sérieusement les jardiniers et paysagistes, qui jusqu’à maintenant détenaient un monopole dans l’industrie lucrative de la sculpture animalière en buisson.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce concept ! Selon vous, GreenBot peut-il fonctionner ou doit-il rester dans la tête de Claire? Quelles seraient vos recommandations pour que cela fonctionne?

Vous préférez investir dans une vraie startup innovante? Rendez-vous sur Sowefund 🙂