Arnaud Montebourg et le redressement économique de la France

Après trois mois au ministère de l’économie, Arnaud Montebourg a dévoilé, hier à Bercy, les premiers éléments de la « loi sur la croissance et le pouvoir d’achat ». Outre les grands axes stratégiques, comme la règle des trois tiers pour l’affectation des économies budgétaires ou les trente mesures censées augmenter de six milliards d’euros le pouvoir d’achat des Français, le sort des entrepreneurs et PME a tout de même été précisé.

Le ministre de l’économie a commencé par lister les mesures prises par le gouvernement et son ministère pour doper la croissance et le développement des entreprises innovantes : « limitation des coûts  de la production, renforcement du soutien fiscal, naissance de la French Tech et de ses quartiers numériques, naissance de la Banque Publique d’Investissement et de son écosystème de capital risqueurs , mise en place de 34 plans industriels qui réinventent par la technologie, les produits, les usines et les emplois dans tous les domaines de l’industrie ». Selon, Arnaud Montebourg, ces 34 plans mobilisent 20 milliards d’investissements.

Sowefund était présent à Bercy et se réjouit du fait que la France propose un écosystème performant pour les plateformes de financement participatif. « La création du régime à la fois libéral et le plus sûr au monde du crowdfunding » a été affirmée par Monsieur Montebourg.

 «L’entrepreneuriat comme pilier du redressement» 

Au bout de cette longue énumération, Arnaud Montebourg a voulu démontrer l’importance de l’innovation et des investissements dans les jeunes entreprises innovantes comme étant les principales pièces du moteur pour une reprise de la croissance. Par ailleurs, le ministre a annoncé qu’il souhaitait la création de 3000 PME à l’horizon 2017 avec un « plan Marshall » pour aider et accompagner les PME dans le financement de leurs appareils productifs. Arnaud Montebourg considère que la France industrielle est dans une phase de reconstruction mêlée à une transition énergétique synonyme de défis à la mesure de la révolution numérique actuelle.

«Un allié : l’audace et les idées nouvelles»

Selon les termes employés hier par Monsieur Montebourg, nous assistons à une « Guerre Mondial de la compétitivité », et la France doit faire partie des acteurs de cette guerre. Il a par ailleurs tenu à saluer les acteurs déjà engagés dans cette révolution compétitive et a félicité les bien faiseurs du Made in France qui acceptent les conditions mise en place.

Monsieur Montebourg, souhaite que la France et chaque Français croient aux bienfaits de ces idées nouvelles ainsi qu’en la capacité de nos entreprises à s’imposer comme Le leader de l’innovation et de créativité dans le monde.

Le ministre de l’économie a terminé son discours sur cette phrase pleine d’optimisme: « Liberté, Égalité, Fraternité, Créativité »

L’équipe Sowefund