Les causes et répercussions de la hausse de l’épargne en France

Les chiffres sur la croissance française sont sortis. L’INSEE a dévoilé le 14 août dernier une estimation enregistrant une croissance de 0% au deuxième trimestre 2014. Le 1% prévu par le gouvernement s’éloigne donc inévitablement. La France se retrouve donc au pied du mur voyant sont optimisme dégringoler et par conséquent, une épargne qui s’emballe. Cette dernière, outil pertinent pour jauger la confiance qui règne dans un pays, mérite d’être interprétée pour comprendre au mieux dans quelle situation se retrouve aujourd’hui l’Hexagone.

Quelles sont les causes de cette augmentation et existe-t-il des solutions pour sortir de ce cercle vicieux où le pessimisme fait rage.

CAUSES ET REPERCUSSIONS

Selon la Banque de France, le taux a atteint près de 16% du revenu disponible brut au premier semestre 2014, soit 2 points plus qu’en 2013 à la même période. Cette augmentation a une signification bien particulière : elle est le fruit d’un pessimisme collectif et d’un comportement de précaution face à l’incertitude générale.

Etude de l'INSEE

Etude de l’INSEE

Quelles sont les causes d’une telle frilosité ? Les mauvais indicateurs sur la croissance, le manque de visibilité, un chômage qui ne cesse d’augmenter, les prix de l’immobilier ou encore la rémunération du livret A qui a été abaissé à 1%, autant de raison qui explique la montée de l’épargne en France.

Les répercussions sont nombreuses. Les causes citées précédemment impactent la confiance des français. Comme nous l’avons développé dans notre article PME Française : confiance, croissance et investissement, cette dernière joue un rôle primordial dans la conjoncture économique et sociale d’un pays et permet à l’investissement de jouer son rôle de dynamiseur. Pour investir il faut avoir confiance et inversement. Voilà où en est la France : bloquée par son manque de confiance en soi. Pour sortir de cette situation critique, le gouvernement français doit prendre des mesures concrètes dans le but de modifier les anticipations des consommateurs et des entreprises en terme d’investissement. Il lui faut donc prendre des décisions ambitieuses, réformer et réduire les contraintes réglementaires.

LES SOLUTIONS

Des solutions existent. Il faut à tout prix donner un sens à l’épargne c’est à dire inciter les français à investir dans l’économie réelle. Michel Sapin, ministre des finances demande aux entreprises françaises de « prendre leur responsabilité » en investissant. Nous pensons plutôt que ce sont aux français de prendre les choses en main.

Investir : c’est la solution. Des signes ne trompent pas, après la sortie du « baromètre » 2014 du Crowdfunding publié par FinPart, force est de constater que certains français investissent. En effet, ils sont plus d’un million à avoir participé à un projet sur une plateforme de Financement Participatif et les montants collectés ont doublé en un an ! (33 millions à 66 millions d’euros).

Prendre exemple de cette part de la population française qui donne un sens à son épargne, voici le meilleur conseil que Sowefund peut donner.