Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Comment constituer un dossier de candidature irréprochable et lever des fonds sur une plateforme

Comment constituer un dossier de candidature irréprochable et lever des fonds sur une plateforme

Dans la vie d’une startup se pose inévitablement la question de la recherche de financements. Parmi toutes les solutions qui vous sont offertes, ouvrir son capital à des investisseurs peut être un bon moyen. Quelle que soit la méthode employée, lever de fonds demande beaucoup d’énergie. Pendant ces quelques mois, il faut séduire des investisseurs, expliquer son projet, défendre ses convictions, justifier sa vision de l’avenir.

Sowefund est une plateforme de financement participatif qui accompagne des startups dans leurs levées de fonds. Nous sélectionnons les projets par un double-processus très sélectif pour garantir à notre communauté d’investisseurs l’accès à des startups de qualité. Nous choisissons les innovations qui feront notre future. Nos analystes reçoivent chaque année plus de 500 dossiers de candidature : en moyenne, 2% des dossiers sont sélectionnés.

Qu’est ce qui fait un dossier convaincant ? Comment se différencier par la forme et le contenu parmi des centaines de candidats concurrents ? Comment préparer, un dossier béton, pour votre levée de fonds? Nous sommes allés chercher les meilleurs conseils au sein de notre équipe d’analystes pour vous aider à bâtir un dossier de candidature irréprochable.

 

#01. Racontez votre histoire

Pour expliquer votre projet, vous commencez presque toujours par nous raconter votre idée ; votre concept ; le produit/service que vous vendez. Mais dans un trop grand nombre de dossiers reçus chez Sowefund, vous omettez carrément de raconter votre histoire.
Pourquoi ça pêche ? Les investisseurs n’investissent pas seulement dans une “bonne idée”. Il soutiennent un projet et une équipe, c’est-à-dire intrinsèquement leur construction et leur avenir.

Que faut-il faire ?

Présenter l’équipe
Qui sont les membres de l’équipe ?
Quelles sont leurs expériences, comment les rôles se sont-ils distribués au sein de l’équipe, qu’est ce que chaque membre a apporté au projet?

Présenter le projet et son histoire
Quand et à quelle occasion le projet est-il né ?
Comment a-t-il évolué dans le temps ?
Quels changements avez-vous opéré, sur quelle base de connaissance ?
Quels succès, mais également quels échecs, avez-vous connu et quelles ont été les décisions prises/actions menées par la suite de ces évènements?

 

#02. Illustrez, schématisez, expliquez !

“Plusieurs schémas explicatifs du concept valent mieux qu’un pavé d’explications”, nous confie l’un de nos analystes. “Les entrepreneurs sont enthousiastes et ont “la tête dans le guidon”, ce qui est bien naturel. Néanmoins, nous découvrons leur concept sans aucune connaissance préalable de leur entreprise et il est parfois difficile de comprendre la nature de leur véritable projet, ou même, dans le pire des cas, celle du produit/service proposé par l’entreprise!”. Ce qui donne lieu à plusieurs dizaines de pages indigestes où identifier le produit/concept de base devient un véritable parcours du combattant !

Que faut-il faire ?

Privilégiez les dessins, les mindmaps ou les schémas, tous les supports visuels sont bons à prendre :
Soyez concis et précis dans votre expression et vos explications rédigées,
Lorsque vous rentrez dans les détails ou les subtilités de votre projet, produit, service, faites le graphiquement.
Plusieurs outils sont à votre disposition pour vous aider à mettre en forme votre projet : schéma, mindmap, dessins prototypés, infographies … sont à la fois plus agréables à l’oeil, plus lisibles, et surtout plus compréhensibles.

 

#03. Soyez précis

Votre levée de fonds doit être réfléchie : la présentation de vos objectifs (l’usage que vous ferez des fonds, vos prévisions pour le développement de votre entreprise) est doit montrer que vous savez où vous allez.
Faire une levée de fonds, c’est bien, mais être au point sur le montant dont vous avez réellement besoin et l’usage que vous en ferez, c’est bien mieux, et beaucoup plus rassurant pour les investisseurs.
Trop d’entrepreneurs donnent des chiffres aléatoires et imprécis : les analystes et plus tard, les investisseurs, préfèrent de loin un montant précis et réfléchi à une fourchette. Donner un montant précis, cela montre que vous avez réellement réfléchi à vos besoins de financement et l’usage que vous en ferez. l’investisseur sait que vous avez audité clairement votre entreprise, et que vous avez une roadmap claire pour la suite de l’aventure.

Que faut-il faire ?

Présentez bien clairement vos objectifs.
Soyez précis sur vos besoins de financement : combien, et à quel usage ?
Sachez présenter la répartition du capital que vous obtiendrez : x en recrutement, y pour développer une plateforme, z pour attaquer tel marché.
Plus vous serez précis, plus votre réflexion transparaîtra, et plus les investisseurs seront convaincus du fait que vous savez d’où vous venez, où vous allez, et que vous utiliserez leur investissement à bon escient.

 

#04. La clarté, la clarté, la clarté

Simplifier votre concept. Pour un entrepreneur et son équipe, les dossiers sont compréhensibles, car vous mettez toute votre énergie dans votre projet depuis plusieurs mois voire plusieurs années. En revanche, l’expert en analyse qui aura le privilège de lire votre dossier n’a pas accompagné la création de l’entreprise. Il ne connaît pas votre produit, votre innovation, votre service, votre équipe.
En résultent plusieurs incompréhensions entre l’analyste et l’entrepreneur, qu’il est difficile de corriger par la suite et qui nécessite, si le dossier est retenu, plusieurs entretiens chronophages pour ne serait-ce que comprendre votre projet. Un usage de votre temps qu’il aurait été plus utile de consacrer à … l’élaboration d’un dossier de candidature clair.

Que faut-il faire ?

Faire lire le dossier à votre “grand-mère”, ou tout membre de votre entourage qui fatalement ne connaît rien à votre écosystème, à la French Tech, à votre produit.
Si votre dossier est compris par ces types d’intervenants étrangers à votre projet (c’est très important) vous êtes assurés que les analystes prendront connaissance de votre dossier dans les meilleures conditions de compréhension possibles.

 

#05. L’étude de marché

C’est un cri du coeur de nos analystes. “Halte aux études de marché de 100 pages!”.
Si une étude de marché est nécessaire, elle ne doit pas se substituer au récit de votre expérience. On en apprend beaucoup sur le marché potentiel, mais peu sur l’équipe qui porte le projet, sur l’expérience de chacune d’entre elle depuis le début du projet.
Une étude de marché pose peu de questions et apporte peu de réponses par rapport à votre expérience : face aux succès, aux échecs, aux difficultés, vous vous êtes remis en question, vous et votre entreprise, et vous avez pris de bonnes décisions pour en arriver là. Lesquelles?

Que faut-il faire ?

Ne pas faire l’impasse sur l’étude de marché, mais vous poser les bonnes questions pour l’alimenter et présenter des axes intéressants.
Parlez de votre expérience : aviez-vous fait une première étude de marché, trop généraliste, qui vous a conduit à la segmenter / la préciser pour arriver à un produit fini/service mieux adapté à votre marché?
Une erreur ou un ajustement sont souvent valorisés et votre réponse, révélatrice de quel entrepreneur vous êtes et du bien-fondé du projet que vous présentez aujourd’hui.

 

Racontez-nous vos histoires et essayons d’écrire la suite ensemble !

 

Lire les guides Sowefund

Découvrez les startups en levée de fonds

Soumettre un projet

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *