Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Modérer sa consommation de vêtements

Modérer sa consommation de vêtements

 

Tout le monde porte des vêtements. Mais les filles, elles, les aiment d’un amour véritable, et sont beaucoup plus consommatrices. Plus que des marqueurs sociaux, ils nous aident à avoir confiance en nous et nous sentir estimé. Cependant saviez-vous qu’acheter un simple vêtement à un impact économique et écologique important ? Heureusement pour nous, il existe des alternatives pour limiter leur consommation tout en restant à la pointe de la mode. On vous explique.

Notre amour pour le tissu VS notre planète.

A l’heure où nous parlons, l’industrie du textile est considérée comme la deuxième plus néfaste après l’industrie du pétrole. Imaginez, il faut plus de 8000 litres d’eau pour fabriquer un jean d’un bout à l’autre de la chaine. L’équivalent de votre consommation d’eau en 2 mois. Faites donc le calcul pour tout votre garde-robe, vous serez surpris.

Il faut savoir que la surconsommation d’eau n’est qu’une des conséquences dans le processus de fabrication d’un vêtement. Sur son site, l’ONG Greenpeace rappelle que les substances provenant des textiles et rejetés dans l’environnement pendant la fabrication du vêtement sont toxiques. Si vous aimez votre planète, limiter les achats de vêtements inutiles peut l’aider.

Le porte-monnaie saigne, les placards débordent.

Par la présence d’une surexposition de publicités, nous sommes constamment sollicités par le désir de consommer. Dans nos boîtes mails, dans les transports, dans la rue, partout où nous allons, nous ne sommes pas à l’abris d’un coup de foudre. Seulement voilà, là où notre coeur nous porte, notre porte-monnaie lui, ne suit pas. Ces jolies tenues que vous voyez en vitrine et que vous aimeriez voir dans vos placards, sont-elles vraiment utiles ? Vider son porte-monnaie pour remplir son armoire qui déborde déjà, ce n’est pas vraiment une bonne idée.  D’après une étude britannique 70% de notre garde-robe n’est pas ou peu utilisé. Par ailleurs, nous achetons en moyenne 20 kilos de vêtements neufs chaque année et nous en jetons 12 kilos par an.

Des alternatives pour éviter le gaspillage

A l’ère du numérique, nombreuses sont les solutions grâce à internet pour se décharger des vêtements que nous ne portons pas ou peu. Nous pouvons les vendre sur des plateformes tel que Vinted ou The Twist, les donner à des associations comme Emmaüs ou même à notre entourage, faire des vides dressings ou les donner à des friperies.

Mais quand l’âme n’est pas à donner ses vêtements, il existe de nouveaux concepts tel que le propose les Cachotières : la location de tenues.

Le principe :

La location de vêtements se fait de particuliers à particuliers. Nouvelle façon de consommer la mode, ce service vous permet de louer des tenues, ou même de proposer les vôtres sur une plateforme prévue à cet à effet.

Les avantages :

Vous pouvez expérimenter de nouveaux styles sans vous ruiner à l’achat d’une nouvelle tenue, mais aussi proposer les vôtre et être rémunérée pour cela. Le coût de votre tenue est ainsi rentabilisé et vous libérer du stock dans votre armoire. En plus de faire plaisir à quelqu’un en les louant, vous faites plaisir à vos vêtements qui pourront enfin sortir.

Pourquoi on aime ?

Pas besoin de faire les magasins, tout se fait en ligne ! On choisit sa taille, son style et on se laisse surprendre par les propositions. Les vêtements sont stockés dans une entrepôt. Lorsqu’un des articles est commandé, celui-ci est livré à domicile ou au bureau. On profite de sa tenue, on la renvoie la pièce et avant son retour au stock, un passage au pressing est effectué afin de la garder comme neuf !

Moins de vêtements et plus de tenues, moins de gaspillage et des économies. Alors, convaincus ?

 

Investir dans les Cachotières