Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

20 ans après la révolution numérique, le digital nous a-t-il rapproché ?

20 ans après la révolution numérique, le digital nous a-t-il rapproché ?

La révolution numérique a bouleversé notre rapport aux autres, une des sources évidentes de notre bonheur. De nombreuses innovations comme les réseaux sociaux, les applications ou même les messageries instantanées nous ont permis de préserver et d’approfondir nos liens avec nos proches en tout temps et en tout lieu. La communication digitale a rendu l’échange simple, direct et rapide.

Si on peut voir dans ces technologies une solution extrêmement pratique pour garder contact et enrichir notre relation avec ceux que l’on aime (famille, amant, ami etc.), de nombreuses études montrent qu’elles sont en réalité une source de stress. On parle même d’e-anxiété. Le besoin d’un retour à une vie sociale plus physique se fait ainsi sentir. Pourtant, personne ne veut abandonner la simplicité apportée par le digital. La solution se trouverait-elle donc dans les startups du phygital(*) ? L’ascension que connaît la dernière pépite de Kickstarter, Lovebox, mérite de se poser la question.

 

La communication digitale, délivrance ou dépendance ?

De Facebook à Linkedin, nous avons désormais des espaces numériques dédiés à toutes les sphères de notre vie sociale. Sous les yeux de milliards d’utilisateurs, on y affiche ses moments, on y publie ses humeurs et on y retrouve ses communautés. Tout le monde informe tout le monde. Cette vie sociale connectée a mis au monde un nouveau genre de sentiment : l’e-anxiété. L’e-anxiété traduit la peur de « rater un contenu ou une interaction digitale » et par conséquent d’être moins intégré.

Le cas des notifications illustre bien le phénomène. Elles étaient censées alerter l’utilisateur d’une information importante. Aujourd’hui elles sont complètement dénaturées. Nous sommes notifiés sans arrêt. Au lieu de nous permettre de ne consulter notre smartphone que dans des cas privilégiés, elles nous encouragent à y passer encore plus de temps ! Nous sommes sollicités en permanence et perdons la notion d’« essentiel », nourrissant ainsi notre e-anxiété à chaque notification qu’on laisserait passer.

De la même façon, les nombreuses applications de messagerie instantanée comme Whatsapp ou Messenger ont perdu leur essentialité. En effet, elles ont rendu la communication si facile que nous nous envoyons des messages en permanence. À tel point que les messageries instantanées ont fini par dévaloriser le contenu des messages qui deviennent une banalité. Pire encore, elles peuvent nourrir notre stress. Avec des échanges si simples et si nombreux nous finissons par nous imposer d’envoyer des messages, juste parce que l’on en a la capacité.

 

Remettre l’intention au cœur des échanges

Fort de ce constat, des entrepreneurs ont lancé de nombreuses solutions à succès. C’est le cas de Lovebox. La startup a créé « la première gamme d’objets connectés qui nous rapprochent vraiment ». Grâce à un support innovant, la marque propose une expérience qui rend la messagerie instantanée tangible et exceptionnelle. Cette petite boîte en bois au design sobre et travaillé, est en fait une boîte aux lettres digitale. Depuis une application mobile, les utilisateurs peuvent envoyer des messages avec la simplicité et les fonctionnalités d’une messagerie instantanée. Le cœur de la Lovebox du ou des destinataire(s) va alors se mettre à tourner et il leur suffira d’ouvrir la Lovebox pour découvrir le contenu du message.

 

La valeur ajoutée d’un produit comme la Lovebox se trouve dans la combinaison phygitale d’un objet physique (tangible, exceptionnel) et d’une application digitale (simplicité). Elle transforme ce qui aurait pu être un simple SMS ou un message instantané en une marque d’attention tangible. En d’autres termes, Lovebox met la relation épistolaire et l’émotion qu’elle suscite à l’heure du digital.

Cette petite boîte prend le contre-pied de la banalité et de l’anxiété des messageries instantanées pour insuffler à la communication digitale la valeur d’une intention.

Si la question pouvait paraître pittoresque, le succès de cette marque (500 000€ de CA en France, en Europe et aux États-Unis en seulement 6 mois) témoigne de la réalité du problème et des opportunités à saisir dans l’évolution de la communication digitale. Une opportunité que Sowefund vous propose en participant à la levée de fonds de Lovebox. Prenez part ici !

 

Prenez Part !   

(*) Le phygital est la combinaison d’un produit physique et de fonctionnalités digitales.