TOUT D’ABORD, PEUX-TU TE PRÉSENTER À CEUX QUI NE TE CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE THERESHEGOES ?

Je suis d’origine franco-allemande et ai grandi en région parisienne. Dès le plus jeune âge, j’ai développé une véritable passion pour le théâtre et le cinéma. Je me suis aussi toujours intéressée aux autres cultures et langues, c’est pourquoi j’ai orienté mes études en ce sens : littérature, histoire et philosophie en allemand et anglais, tout en pratiquant ma passion pour le théâtre.

Je suis très fière de ce parcours atypique pour une entrepreneure, puisque cela me nourrit véritablement au jour le jour. Je réalise que monter une startup, c’est la même chose que de monter une pièce de théâtre. Et le fait que je parle cinq langues (certaines mieux que d’autres) aide véritablement pour la dimension internationale.


NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET TOI, COMMENT T’EST VENUE L’IDÉE DE THERESHEGOES ? 

Alors que je cherchais du travail à l’étranger, puisque j’adore m’adapter à une nouvelle culture et voulais renouveler cette expérience, je me suis retrouvée confrontée à de nombreuses difficultés liées à l’inégalité entre les sexes. Aujourd’hui, ce n’est plus tabou, mais à l’époque, le mouvement #Balancetonporc ou #Metoo n’existait pas. Je me sentais donc bien seule face à cette situation.

J’ai donc eu l’idée d’une application mobile exclusivement réservée aux femmes, pour qu’elles puissent se rencontrer en toute tranquillité. Cette idée était née en 2015, j’ai pris le temps de trouver des associés, lever mes premiers fonds et monter le projet puis, je l’ai lancé en 2018 à Amsterdam pour le tester. Amsterdam était une ville parfaite pour ça : plus de femmes que d’hommes, une communauté internationale importante : tous les avantages d’une grande ville sans ses inconvénients (la ville est petite et les activités y sont nombreuses).

Après ce lancement, des réseaux de femmes sont venues vers moi pour me dire qu’elles avaient une communauté, mais peinaient à la développer et à l’animer. Elles m’ont demandé si ma technologie pouvait évoluer en ce sens. J’ai donc étudié le problème en profondeur et j’ai identifié les difficultés. Nous avons ainsi pivoté et cette nouvelle version a été officiellement lancée en juin 2020 après un premier test avec le réseau international Féminin Pluriel, pour leur congrès qui devait se faire en mars 2020, mais qui évidemment a malheureusement été annulé.



L’ENTREPRENEURIAT ET LES FEMMES EST UN SUJET PLUS QUE D’ACTUALITÉ, COMMENT VOIS-TU LES CHOSES EN TANT QU’ENTREPRENEURE ?

C’est en effet un sujet complexe que l’on pourrait aborder sous plusieurs angles. Tout le monde le sait, il existe une forte inégalité entre les hommes et les femmes et l’entrepreneuriat n’échappe pas à la règle. Cependant, je veux rester positive et je peux dire que je vois une véritable amélioration grâce à différents acteurs. Je crois sincèrement que ces réseaux féminins peuvent être la clef pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes et c’est pour cela que j’ai développé ThereSheGoes.

Il existe aussi de belles initiatives créées par le gouvernement. J’y ai rencontré des personnes motivées et engagées qui souhaitent véritablement apporter un changement.

Autre point positif, lorsque l’on parle d’entrepreneuriat au féminin, on pense que cela ne touche pas les hommes, mais je suis ravie de constater le contraire. De nombreux hommes sont engagés en ce sens, apportent leur aide puisqu’ils trouvent cela injuste que sous prétexte que nous ne soyons pas des hommes, nous n’avons pas accès aux mêmes opportunités.

Ce qu’il faut absolument améliorer selon moi, c’est le soutien apporté aux femmes qui ont simplement une idée. L’accès au financement des projets en démarrage est extrêmement compliqué et il reste pourtant la clef pour que les femmes osent tenter de transformer une idée en réalité et la développer. Il faut aussi selon moi apprendre aux enfants dès le plus jeune âge que les filles comme les garçons peuvent faire ce qu’ils veulent. Personnellement, j’ai toujours eu en tête (sans m’en rendre compte) que c’était quelque chose pour mes frères mais pas pour moi. Ces biais persistent et pour y remédier, il faut absolument offrir une éducation et une image différente aux jeunes filles et aux jeunes garçons.


QU’EST CE QUI T’A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Pour être honnête, je ne m’en suis pas vraiment rendue compte. J’avais une idée, j’ai poussé pour qu’elle voie le jour et puis soudain, j’ai réalisé que j’étais entrepreneure. C’est donc l’envie d’apporter une solution à un problème que je rencontrais qui m’a poussé à entreprendre.



QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À UN(E) FUTUR(E) ENTREPRENEUR(E) ?

Le plus important selon moi, c’est de savoir bien s’entourer. Le réseau est ce qu’il y a de plus important lorsque l’on est entrepreneur et un réseau ça s’entretient. On ne peut pas tout savoir et c’est pour cela qu’il faut avoir des personnes bienveillantes et compétentes autour de soi pour nous aider à avancer et à faire face aux difficultés.


POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER THERESHEGOES ?

Nous avons déjà levé auprès de Business Angels et compte tenu du sujet abordé par ThereSheGoes, pour cette seconde levée de fonds, j’ai préféré opter pour le crowdfunding. Nous avons développé les deux outils connectés, prouvé notre concept, précisé la dimension « mesure d’impact » et devons désormais nous concentrer sur le déploiement de ThereSheGoes en France et à l’étranger.

Dans ces conditions, choisir l’investissement participatif, c’est aussi offrir la possibilité à tout un chacun de faire partie de l’aventure juste avant le décollage pour ensuite, pourquoi pas suivre activement le développement de ThereSheGoes dans toutes les régions de France et au-delà. L’investissement participatif, selon moi, offre l’opportunité à qui le veut d’être engagé dans la startup dans laquelle il/elle investit. Dans cette optique, collaborer avec Sowefund me semblait une évidence.


QUELS SONT TES PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Ces prochaines années, je souhaiterais que ThereSheGoes soit LA référence pour les femmes souhaitant booster leur carrière puisque tous les réseaux féminins y seront présents. De la même façon, lorsque vous cherchez un hôtel vous vous référez à des plateformes de référencement d’hôtels, lorsque vous cherchez un réseau féminin pour évoluer professionnellement, ThereSheGoes sera la référence.

Dans un tel scénario, les mesures d’impact auront prouvé l’utilité de ces réseaux et la technologie mise à leur disposition via le tableau de bord leur aura permis d’être plus efficaces et de soutenir davantage de femmes en France et à l’étranger.


POUR FINIR, QUELLE EST TA PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Créativité – Persévérance – Fun !