Top 5 des marchés innovants dans lesquels investir en 2017

Alors que le taux d’intérêt du livret A ne cesse de baisser et que les placements d’assurance vie ne sont plus si rentables, il convient de se demander où placer son argent si l’on veut gagner quelques euros avec son épargne dormante.

Les start-up semblent être une belle alternative, mais pas facile de distinguer les bonnes opportunités si l’on souhaite placer son argent en direct. D’autant plus si l’ont souhaite placer dans des start-up françaises de pointe.

Dans cet article, nous vous proposons quelques pistes sur les marchés et secteurs innovants offrant la meilleure croissance et le plus de possibilités d’avenir, dans lesquels placer son argent en 2017 avec le maximum de chance de dégager une rentabilité sur le long terme. 

1. Le plus téléguidé : les drones

Avec un marché aux multiples applications, à la fois publiques, militaires et commerciales, le marché des drones est vraiment l’un des marchés d’avenir mondial. Selon une étude réalisée par le groupe ECA, ce marché devrait tripler d’ici à 2025, passant de 4 milliards de dollars par an en 2015 à 14 milliards, pour plus de 93 milliards de dollars cumulés. Les impacts des applications diverses des drones sont majeurs, à tel point que pas moins de 8 secteurs seraient concernés selon une étude de PwC : infrastructures, agriculture, transport, sécurité, médias, assurances, télécoms et exploitation minière devraient ainsi être les plus touchées par ce changement majeur dans l’histoire de l’économie mondiale.

La législation étant en train de s’adapter à ces technologies, la gestion agricole par drone ou encore la livraison par drone ne sont que deux des applications innombrables qu’offrent ces robots téléguidés.

De plus, la France excelle dans ce secteur, avec des entreprises telles que Parrot, Thalès, Dassault, Airbus ou encore ECA.

2. Le plus data : l’intelligence artificielle et les objets connectés

Sujet dont on entend parler en permanence sans forcément en appréhender tous les tenants et aboutissants, l’intelligence artificielle (IA) regroupe toutes les applications informatiques qui impacteront les secteurs des médias, de la publicité, de la distribution, de la finance, des assurances, de la santé, de la logistique, de la robotique, et bien d’autres. Attention, on a tendance à imaginer l’IA comme une intelligence informatique capable d’apprendre et multi-tâches. Or, ce n’est pas ce que recherchent les spécialistes. Il s’agit avant tout de logiciels capables d’exécuter des tâches humaines spécifiques sans nécessité d’interventions externes.

Une des applications les plus en vogue est le chatbot, qui permet, pour un site de e-commerce par exemple, de répondre aux questions récurrentes des clients via une base de réponses prédéfinies. Cette explication assez réductrice ne saurait résumer les possibilités multiples des chatbots que nous résumerons dans un prochain article.

Ce marché de l’IA devrait passer de 420 millions de dollars à plus de 5 milliards entre 2015 et 2020 selon les experts de Markets and Markets.

Ce secteur est extrêmement porteur pour les start-up. Le cabinet Venture Scanner a recensé quelques 5 milliards de dollars d’investissement dans plus de 950 jeunes pousses spécialisées en intelligence artificielle dans le monde à cette date.

En France, les start-up telles que Snips, Jam, Gorgias, Sigfox, Julie Desk et Regaind trouvent facilement des investisseurs et poursuivent leur développement avec des application de l’IA dans des domaines aussi variés que la simplification de l’interface utilisateur des smartphones, l’aide en langage SMS aux étudiants, ou encore le secrétariat virtuel par email.

3. Le plus humain : la biotech

Le secteur de la santé est un secteur florissant pour les start-up françaises. Alors que 4 sur 10 des plus grosses levées de 2016 sont réalisées par des start-up à destination médicale, les jeunes entreprises innovantes françaises ne cessent de bousculer le secteur en inventant les médicaments de demain.

Outre ces grosses levées, le palmarès français compte également à son actif deux licornes que sont DBV Technologies, spécialisée dans le traitement de l’allergie à l’arachide, et Advanced Accelerator Applications, spécialisé dans la médecine nucléaire moléculaire.

Le secteur français est en effet très propice aux innovations grâce à l’aide apporté par le crédit d’impôt recherche et les différents fonds d’investissement spécialisés dans ce secteur qui poussent ces start-up à innover.

Ces start-up sont d’excellents placements du fait qu’elles sont souvent rachetées par les gros groupes qui convoitent leurs brevets.

Sur Sowefund, nous vous proposons de prendre part à Biocellvia. Cette jeune medtech prometteuse développe une solution innovante permettant de fiabiliser les études précliniques réalisées par les laboratoires pharmaceutiques pour la création de nouveaux médicaments.

Investir dans Biocellvia

4. Le plus vert : la greentech

La greentech répond à la définition suivante : il s’agit de tous les process et les services industriels qui optimisent l’utilisation des ressources naturelles, limitent la production de déchets ou de toxicité et assurent un meilleur rendement par rapport aux techniques classiques. Il s’agit de développer des hautes technologies qui permettent de réduire l’empreinte écologique des secteurs auxquels elles sont appliquées. Parmi ces dernières, on retrouve les secteurs du traitement de l’eau, des déchets, du bio ou encore du solaire par exemple.

Porté par un environnement politique, fiscal et social favorable, le développement durable a le vent en poupe et les initiatives vertes sont de plus en plus poussées et reconnues.

Ce marché créateur d’emploi est très porteur pour les start-ups. Avec des révolutions qui permettent de réduire sa consommation d’énergie, de cultiver de manière durable, d’économiser l’eau ou d’absorber le CO2, ces dernières bousculent des secteurs tels que l’énergie ou l’agriculture et arrivent à mêler la technologie à l’écologie pour un futur plus vert.

Sur notre plateforme, vous pouvez actuellement investir pour 2017 dans la start-up Axioma, concepteur de biostimulants naturels à destination de l’agriculture, permettant de réduire les intrants chimiques dans les cultures et élevages. Le carnet de commande de l’entreprise déjà bien rempli, l’intérêt exprimé par les pouvoirs publics, le soutien d’investisseurs de renom sont autant d’éléments qui confirment que les jeunes pousses de ce secteur sont promises à un bel avenir.

Investir dans Axioma

5. La surprise : l’e-sport

Sous estimé et inconnu d’une bonne partie du grand public et des investisseurs, ce secteur en pleine effervescence est probablement l’un des plus porteurs des prochaines années.

L’e-sport ou sport électronique désigne la pratique régulière sur internet ou en LAN-party d’un jeu vidéo obligatoirement multi-joueurs via un PC ou une console de jeu. Légalement reconnu par la législation française en 2016 comme sport à part entière, ce marché représente 300M$ et 23 millions de consommateurs uniquement en Europe en 2016, avec un taux de croissance annuel estimé à 14%.

A titre d’exemple, la finale du jeu Leagues of Legend diffusée mondialement en streaming a attiré plus 43 millions de spectateurs uniques.

Beaucoup de start-ups telles que Twitch, Kickback, Mobcrush, Glory4gamers, Battlefly ou encore, Blade qui vient de lever 10millions d’euros auprès de investisseurs français dont notamment Pierre Kosciusko-Morizet, surfent sur cette déferlante, qu’il serait dommage de ne pas saisir quand elle passe !