Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Pourquoi ne pas investir aujourd’hui, c’est manquer une opportunité historique ?

Pourquoi ne pas investir aujourd’hui, c’est manquer une opportunité historique ?

« Aujourd’hui, ne pas investir c’est passer à côté d’une opportunité historique, (…) l’opportunité d’un siècle ».

C’est en ces termes que Patrick Sayer, président du directoire d’Eurazeo, s’exprimait il y a quelques semaines sur le plateau de BFM Business. Eurazeo, l’une des premières sociétés d’investissement européenne, accompagne en effet les sociétés françaises et européennes à vocation internationale, et pour eux le constat est clair : le marché de l’investissement est aujourd’hui plus prometteur que jamais.

Investir : qui ? quoi ? comment ?

Mais que signifie investir ?

Investir, c’est d’abord contribuer au financement du développement d’une entreprise. En transformant une partie de son patrimoine en actions, l’investisseur devient actionnaire, c’est à dire en partie propriétaire, de la société, avec les droits associés à ce statut : droit d’accès à l’information sur l’entreprise, droit de toucher une partie des bénéfices de l’entreprise sous forme de dividendes, droit de regard sur la stratégie de l’entreprise à travers le droit de vote en assemblée générale.

Investir, c’est aussi participer à une aventure entrepreneuriale. Il s’agit d’identifier et de valoriser le potentiel d’une entreprise, puis de permettre l’accélération de sa croissance par le biais du financement. Ainsi, l’investissement prend souvent la forme d’un partenariat stratégique entre l’entrepreneur et l’investisseur, ce dernier apportant à l’entreprise un challenge sur les orientations de long terme et les choix stratégiques, ainsi qu’une culture du reporting.

Investir, c’est enfin s’engager et réaliser un pari sur l’avenir : l’investisseur espère soit l’arrivée de dividendes, soit la réalisation d’une plus-value lors de la cession de ses participations. Le niveau de rentabilité espéré diffère en fonction du niveau de risque : par exemple, en ce qui concerne le capital risque, c’est à dire le financement de l’amorçage d’une entreprise, l’investisseur peut espérer une meilleure rentabilité que pour le capital développement, c’est à dire le financement de la croissance d’une entreprise.

On distingue aujourd’hui deux types d’investissement :

  • L’investissement en Bourse, qui concerne les entreprises déjà bien établies et s’adresse en priorité aux professionnels des marchés financiers,
  • Le capital-investissement, qui concerne tous les niveaux de développement des sociétés (des start-ups aux entreprises en difficulté en passant par les PME et les sociétés en expansion), et s’adresse aujourd’hui, grâce au crowdfunding, à toutes les catégories de population.

Contrairement aux idées reçues, l’investissement n’est donc plus réservé à une élite : chacun peut investir, à la hauteur de ses moyens, dans des entreprises non cotées, c’est à dire qui n’ont pas encore été introduites en Bourse, par le biais des plateformes comme Sowefund.

Pourquoi ne pas investir aujourd’hui, c’est passer à côté d’une opportunité historique ?

Toutes les études académiques le démontrent : l’investissement a une réelle utilité en termes de croissance et de créations d’emplois. Bien qu’il y ait eu des cas avérés d’asset stripping (pillage d’entreprises), l’impact de l’investissement dans les entreprises est globalement fondamental en termes de financement de l’innovation, de bonnes pratiques de gouvernance et de reporting, de création de valeur et de soutien au développement économique. Ce constat est d’autant plus vrai aujourd’hui que la croissance européenne nécessite d’être soutenue et financée pour accompagner la reprise.

Mais au delà des bénéfices économiques et sociaux qui caractérisent l’investissement en général, comme l’expliquait Patrick Sayer, la période actuelle est particulièrement propice à l’investissement.

investir

D’une part, sur le plan financier, la situation peut être qualifiée d’exceptionnelle pour les investisseurs : les taux d’intérêt sont maintenus à un niveau particulièrement bas, ce qui crée une incitation non seulement à placer son épargne dans des produits plus rentables que les produits de prêt, autrement dit à réaliser des placements en actions, mais aussi à emprunter pour investir, le coût de l’emprunt étant peu élevé.  Cette situation favorise donc l‘investissement en actions, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les entreprises.

Par ailleurs, les perspectives de développement des entreprises s’accélèrent à mesure que les taux d’intérêt baissent, dans la mesure où leurs conditions de crédit s’assouplissent. Ainsi, l’environnement économique actuel rend l’investissement dans les entreprises particulièrement recommandé.

D’autre part, sur le plan économique, on observe aujourd’hui une abondance d’entrepreneurs et d’innovateurs sur le territoire français. Les opportunités de repérer une société au potentiel prometteur et sous-valorisée sont donc nombreuses, d’autant plus que les nouveaux modes de financement comme le crowdfunding ouvrent à tous l’accès au capital des start-ups, avec les mêmes avantages, notamment fiscaux, que l’investissement classique : 18% de réduction sur le montant investi pour l’impôt sur le revenu (IR) ou 50% de réduction sur le montant investi pour l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Vous l’aurez compris, n’attendez plus pour saisir votre opportunité, et rendez-vous sur Sowefund pour découvrir toutes nos start-ups ouvertes au financement !

 

Ecrit par Capucine Marteau le 30 Avril 2015