Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Qui sont (et seront) les business angels français ?

Qui sont (et seront) les business angels français ?

Ils s’appellent Xavier Niel, Marc Simoncini, ou Pierre Kosciusko-Morizet. Ils ont fondé des empires en France (Free, Meetic, PriceMinister entre autres) mais n’ont pas que cela en commun…

Ce sont surtout nos business angels à la française ! Ces « anges du business », qui investissent une partie de leur patrimoine pour financer la croissance de nos start-ups, contribuent directement au dynamisme de l’écosystème entrepreneurial en France. Les business angels sont en effet présents dès l’amorçage de l’entreprise, au tout début de la chaîne de financement, pour accompagner les premiers pas de nos start-ups.

Qui sont-ils ? Pourquoi choisissent-ils de prendre des risques dans une société caractérisée par le pessimisme ? Et vous, pourriez-vous devenir business angel ? Analyse des tendances et caractéristiques de l’activité.

Portrait-robot du business angel à la française

Le premier constat sur les acteurs de ce milieu est frappant : Parmi les quelque 4 500 business angels que comptent la France, 95% sont des hommes, des résidents parisiens pour 71% d’entre eux, et issus de formations élitistes (écoles de commerce à 75%, écoles d’ingénieurs à 19%). Par ailleurs, leurs investissements sont majoritairement réalisés en France (seuls 37% ont déjà investi à l’étranger), et se portent principalement sur la région Ile-de-France (82%), la région Rhône-Alpes (21%) et la région PACA (18%). L’investissement moyen par business angel s’affiche autour de 39 000 euros.

Ce profil type très marqué laisse penser que l’activité de business angel est réservée à une élite masculine. Pourtant, les chiffres cachent une réalité différente : à partir de 5 000 à 10 000 euros de patrimoine personnel, tout individu peut rejoindre l’un des 82 réseaux de business angels en France, afin d’avoir accès à des dossiers de qualité, instruits à plusieurs afin de réduire le risque d’erreur d’appréciation, et surtout financés à plusieurs afin de réduire les risques individuels de perte en capital.

Quelles peuvent être les motivations pour ces investisseurs de départ ? L’enjeu financier dans un premier temps, notamment le retour sur investissement pour 67% d’entre eux, et la défiscalisation pour 19% d’entre eux, mais pas seulement ! 64% des business angels ont vocation à soutenir l’entrepreneuriat à travers l’investissement, et 57% à accompagner un projet coup de cœur.

Dans un contexte économique marqué par la difficulté pour les start-ups et PME à trouver des financements, les business angels jouent donc un rôle salvateur dans le soutien à la croissance et à la création d’emplois.

Qui sont les business angels les plus actifs ?

And the winner is… Xavier Niel, fondateur de Free et de l’école 42, qui a investi 35 millions d’euros dans 230 sociétés depuis 2009. Il s’apprête aujourd’hui à lancer son premier incubateur regroupant 1000 start-ups à la Halle Freyssinet.

En seconde position, Fabrice Grinda, qui a investi 26 millions d’euros dans 170 start-ups depuis 2009, dont AirBnB et le chinois Alibaba. Le suit de près Marc Simoncini, fondateur de Meetic, avec 12 millions d’euros investis dans 23 sociétés, puis Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur de PriceMinister, Pierre-Edouard Stérin, fondateur de SmartBox, et Denys Chalumeau, fondateur de SeLoger.com.

Le profil de nos business angels les plus actifs, tous serial entrepreneurs, démontre d’autant mieux le lien entre investissement dans les start-ups et PME d’avenir, et soutien à l’entrepreneuriat.

Devenir soi-même business angel avec le crowdfunding

Même si vous n’avez ni la carrière ni le portefeuille des business angels précédemment cités, aujourd’hui vous pouvez avoir leur audace ! Grâce au crowdfunding, tout le monde peut investir pour soutenir la croissance d’une start-up en laquelle il croit.

Mais comment choisir les bonnes pépites ? Chez Sowefund, nous vous offrons la possibilité d’investir dans les mêmes dossiers, en même temps et dans les mêmes conditions que les business angels professionnels.

Comment cela se passe-t-il concrètement ? Nos partenaires investisseurs, principalement des réseaux de business angels tels que France Angels, le plus important d’Europe, sélectionnent des dossiers dans lesquels ils décèlent un fort potentiel de développement, et investissent aux côtés des particuliers dans les sociétés que Sowefund présente en ligne. Ainsi, vous avez la garantie de placer votre épargne dans des projets de qualité et prometteurs à long terme.

 Qui n’aimerait pas avoir pris des parts dans Google à son commencement ? Avoir financé les premiers pas de Facebook ? Grâce à l’investissement participatif (crowdfunding en actions), c’est désormais possible ! Alors, prêt(e) à tenter votre chance ?

 

Ecrit par Capucine Marteau le 11 Mai 2015