Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

Les 9 manières de rater sa campagne de crowdequity ?

Les 9 manières de rater sa campagne de crowdequity ?

Quelles sont les erreurs primordiales à ne pas commettre lorsqu’on lance une campagne de crowdequity (investissement participatif) ?

 

Faire appel au crowdequity nécessite un savoir-faire particulier :

Après avoir construit un business plan solide, évalué le montant de la levée de fonds et après avoir choisi sa plateforme, arrive la première difficulté : séduire les contributeurs. Sowefund propose de revenir sur les 9 erreurs à ne pas commettre pour réussir sa levée de fonds sans embuche.

 

Une vidéo trop longue

Si la vidéo de présentation de son projet est indispensable quand on mène une campagne de crowdequity, elle ne doit cependant surtout pas dépasser les 2 à 3 minutes maximum. Au delà de ce timing, la vidéo risque d’ennuyer les investisseurs potentiels. Il est primordial d’aller droit au but, et de miser dès le début sur la genèse et l’histoire du projet. Suscitez l’intérêt, mettez en scène le projet et les fondateurs, expliquez à quoi vont servir les fonds levés et restez concis ! Il ne faut pas oublier que les textes de l’offre sont là pour rentrer dans les détails plus techniques et aborder les questions de business plan par exemple.

 

 Ne pas avoir de storytelling

Ce qui va captiver le public et les investisseurs, c’est l’état d’avancement de la startup, l’histoire et l’univers autour des cofondateurs mais aussi l’envers du décor (les bureaux, les photos des prototypes…etc). Les contributeurs ont besoin de se sentir impliqués pour avoir envie d’investir. Il ne faut pas hésiter à être transparent sur les étapes franchies et à venir pour créer l’engouement du public.

 

 Un investissement peu rassurant

Pensez à rassurer au maximum les investisseurs de la fiabilité de votre projet. Les chiffres annoncés doivent être exacts. Rédigez vos textes avec soin et mettez en avant toutes les informations susceptibles de prouver à votre communauté que votre entreprise est viable. Restez cependant réalistes sur ce que vous annoncez : un business plan trop optimiste se repère tout de suite, mieux vaut rester honnêtes avec les personnes prêtes à vous aider financièrement.

 

Arriver trop tôt

 La décision d’ouvrir son capital à un groupe d’actionnaires doit être mûrement réfléchie et clairement expliqué aux futurs investisseurs. Les raisons évoquées sur l’offre et dans le business plan doivent tenir la route et justifier cette décision. De même, un plan de communication doit être établi avant de se lancer dans sa campagne de crowdequity : l’équipe doit identifier une liste de contributeurs potentiels, mais aussi des journalistes et bloggers cibles, planifier ces posts sur les réseaux sociaux, prévoir des vidéos additionnelles, les mises à jour de la campagne…etc.

 

 Ne pas solliciter assez son réseau

Pour réussir sa campagne de crowdequity, il faut savoir solliciter son réseau. Les emails sont le meilleur moyen de récolter des fonds. Le meilleur moyen est de segmenter ses contacts en différentes parties : amis proches, contacts professionnels, connaissances… et d’adapter le ton adéquat pour chacune d’entre elles. Le but n’est pas de spammer ses contacts mais de les inclure dans l’avancement et surtout dans la réussite du projet.

 

Négliger son image numérique

 A l’air du digital, une image peu soignée sur Internet est discriminatoire pour votre entreprise. Avoir un site Internet responsive, posséder un profil sur les réseaux sociaux et en connaître un minimum les mécaniques sont essentiels pour la réussite de sa levée de fonds en crowdequity.

 

 Ne pas mettre à jour sa campagne

 Il est important de conserver sa dynamique sur sa campagne de crowdfunding. Mettez au courant les contributeurs de toutes les nouveautés de votre entreprise : avancement du projet, photos de l’équipe en action, annonce d’un nouveau partenaire… Soyez réactif aussi dans vos réponses aux commentaires des internautes sur les réseaux sociaux. Rien de mieux pour se faire repérer que d’avoir beaucoup d’activités sur sa page ! Si vous remarquez que certaines questions reviennent plus fréquemment que d’autres, n’hésitez pas à les rajouter à l’offre de votre projet.

 

 Oublier les récompenses !

Si les récompenses ont plutôt tendance à trouver leur place sur les plateformes de prêts et de dons, ces dernières ne sont pour autant pas à négliger sur les plateformes de crowdequity : il faut d’abord proposer des récompenses simples et étudier leur faisabilité, les limiter dans le temps et en nombres d’investisseurs. Prévoir également les capacités de production et de livraison ! Les récompenses sont importantes pour conserver la dynamique sur la campagne mais aussi pour offrir un cadeau en avant-première à vos premiers investisseurs par exemple !

 

Un sex appeal à coucher dehors

 Soyez enthousiaste ! Voici la clé principale qui va donner envie à votre communauté d’investir ! Votre dynamisme doit aussi bien transparaître à l’écrit dans votre business plan, que dans votre vidéo de présentation et vos posts sur les réseaux sociaux. Le public doit être pris dans une folle aventure qui lui donne envie de vous suivre jusqu’au bout. Si vous vivez votre projet, vous saurez transmettre votre énergie à vos futurs contributeurs.

 

Article rédigé par Pascalyne