Blog officiel de Sowefund - Plateforme d'investissement dans l'innovation

France Angels formule ses propositions dans son Livre Blanc 2017 !

France Angels formule ses propositions dans son Livre Blanc 2017 !

Le 9 Juin dernier, France Angels a publié un Livre Blanc destiné aux candidats à la Présidentielle 2017. Ce document a pour but de relever le rôle essentiel des Business Angels dans l’économie actuelle, de souligner la problématique de l’investissement privé dans les startups et de formuler des propositions.

Les modes d’interventions de l’Etat : cause du retard en France

Un Business Angel est une personne physique qui va investir une part de son patrimoine dans une jeune société ayant un fort potentiel innovant. En plus des capitaux investis, le Business Angel met à disposition de l’entrepreneur son carnet d’adresses et son expérience. Les PME sont aujourd’hui massivement responsables de la création d’emplois tandis qu’en moyenne les grandes entreprises perdent des emplois. C’est dans ces vecteurs de croissance que les Business Angels décident d’investir.

Néanmoins, pour France Angels l’intervention des Business Angels en France est insuffisante et l’Etat est en partie responsable. En effet, les investissements des Business Angels représentent 46 millionièmes du PIB en Suède et 44 au Royaume-Uni contre seulement 17 en France !

L’Etat français investit chaque année 366 millions d’euros dans le capital risque, soit 40% du total des investissements en France. Au Royaume-Uni les investissements de l’Etat représentent seulement 18% du total investi tandis qu’en Allemagne le ratio s’élève à 20%.

Comparativement aux pays européens, l’incitation publique et fiscale à l’investissement privé sont trop faibles. Le crédit d’impôts sur l’IRPP n’est accordé qu’à hauteur de 18% en France. Au Royaume-Uni ils sont de 30% ou 50% et les plafonds sont nettement plus élevés. La stagnation du nombre de Business Angels en est le résultat.

Les propositions de France Angels

Pour favoriser l’investissement dans les jeunes entreprises innovantes, France Angels propose plusieurs mesures.

Notamment un partenariat public/privé au service des startups : la création de fonds publics, nationaux ou régionaux qui co-investissent, sur un principe de 1 pour 1 minimum, avec des investisseurs privés labellisés par ces fonds. Certains fonds comme AngelSource ou FRCI utilisent déjà cette méthode.

Reconnaître le rôle d’utilité publique de France Angels et de ses réseaux. Pour faire de la France, une terre d’innovation et rattraper le retard sur nos voisins européens il faut repenser le régime fiscal français et ainsi le rendre plus attractif. Cela passe notamment par la possibilité d’obtenir une déduction du revenu imposable en cas de pertes sur les sociétés éligibles ou d’instaurer le report d’imposition sur les plus values en cas de réinvestissement dans de nouvelles entreprises éligibles.