Top 5 des critères de sélection des investisseurs

La première levée de fonds est un processus qui effraie les entrepreneurs. En effet, cette étape est souvent très enrichissante pour l’entrepreneur car la plupart des investisseurs, en plus d’avoir une certaine expérience dans le domaine, voient passer beaucoup de projets et tendent à être critiques et pointilleux. Dans cet article, l’équipe d’analystes de Sowefund vous expose ses principaux critères de sélection des projets.

Quels sont les principaux critères de sélection de dossiers :

1- L’opportunité de marché

C’est l’un des premiers critères de sélection que la plupart des investisseurs regardent, avec notamment la fameuse question : quelle est la taille de votre marché ?

Avec la taille, il convient de définir la croissance de ce dernier. Un marché attractif d’aujourd’hui ne le sera pas forcement dans un futur proche. Si c’est un marché avec déjà des produits existants, il va vous falloir expliquer consciencieusement pourquoi votre produit est différent des autres, quelles sont ses valeurs ajoutées. Si c’est un nouveau marché, il sera important de préciser quelle sera la taille estimée de ce marché sur les prochaines années et qu’est-ce qui fait qu’il devient intéressant. Chez Sowefund, comme pour la plupart des investisseurs, nous sommes en recherche de nouveauté, encore faut il nous convaincre de la pertinence de votre marché et de votre produit.

2- La pertinence de votre équipe

Un investisseur potentiel regardera toujours si votre équipe est cohérente pour la réalisation de votre projet.

Quelles compétences et expériences passées justifient que votre équipe prendra une position dominante sur votre marché ? Votre équipe a-t-elle des compétences ou des savoirs-faire complémentaires ?

L’importance de l’équipe est telle que nous vous recommandons de placer cette dernière en première partie de votre pitch afin de pouvoir démontrer votre capacité d’exécution en premier.

3- La traction commerciale

Le meilleur moyen de convaincre l’investisseur d’engager son argent à vos côtés est encore de lui montrer que votre projet n’est pas si risqué que cela. Pour cela, il ne faut pas se contenter d’apporter une idée, aussi belle soit-elle mais surtout montrer que vous avez commencé à agir et que vous avez déjà des retours positifs. Des contrats signés, des ventes déjà réalisées, des partenariats, etc, permettent de montrer que votre produit/service plait et que le marché existe.

Montrer un historique chiffré, même court ou quelques partenaires connus ajoute vraiment un point à votre discours.

4- Le « fit »

Ne sous-estimez pas l’importance des points et centres d’intérêt communs entre vous et l’investisseur.

Un investisseur peut refuser d’investir dans une start-up prometteuse uniquement parce qu’elle ne correspond pas à son domaine d’expertise ou à son stade d’investissement par exemple.

Chez Sowefund, nous avons tendance à privilégier les business model de start-up dans lesquels les investisseurs peuvent facilement s’identifier et s’impliquer, afin que les personnes voulant investir puissent partager plus qu’une simple relation financière.

5- L’ingrédient miracle

Parfois, aucune explication rationnelle ne peut être donnée quant au choix d’une start-up plutôt qu’une autre. Certaines fois, l’ingrédient miracle est facile à identifier : une expérience commune entre l’investisseur et l’entrepreneur ou encore une idée à laquelle l’investisseur s’identifie.

Mais la plupart du temps, il s’agit d’un feeling de l’investisseur dû à son expérience. Alors soyez vous-même, cela ne pourra que jouer en votre faveur.

Pour en savoir plus, consultez notre guide de l’entrepreneur, vous y trouverez des informations très utiles pour transformer votre aventure entrepreneuriale en success story.

Découvrez Le Guide de l’Entrepreneur by Sowefund