5 start-up à surveiller en 2017

Au cours de l’année, vous avez sûrement entendu parler de tant de start-up différentes qu’il est difficile de distinguer celles qui ont vraiment un gros potentiel.

Aujourd’hui nous vous proposons de vous donner un aperçu de 5 des start-up qui ont retenu notre attention en cette fin d’année (en dehors de celles financées sur notre plateforme, il faut savoir rester impartial !).

Star-up #1 : Mobalytics

Comme mentionné dans un article précèdent, le marché de l’e-sport est prospère et en pleine croissance. Ce constat, Mobalytics l’a bien saisi. Cette start-up propose aux joueurs un système qui analyse leurs parties afin de leur indiquer leurs forces et leurs faiblesses, ainsi que de les coacher de manière automatisée pour qu’ils améliorent leurs performances. Qui plus est, elle a prouvé la validité de son business model et de son marché en remportant le prix du « Disrupt San Francisco Start-up Battlefield ».

Start-up #2 : Matternet

Vous en avez sûrement entendu parler, la livraison par drone arrive ! Alors qu’Amazon vient tout juste de finir sa guerre avec la législation américaine concernant la sécurité de livraison par drone chez les particuliers, une autre start-up, Matternet, a contourné le problème et devancé le géant en faisant livrer ses drones sur des bases fixes avec des parcours prédéfinis, évitant ainsi la complication du dernier kilomètre. Cela lui donne une avance certaine sur son concurrent et lui permet de desservir des zones très vastes et très rapidement.

Start-up #3 : Uavia

Toujours concernant les drones, la lauréate du grand prix de l’innovation 2016, Uavia, permet aux entreprises utilisant des drones pour recueillir et analyser leurs données, de le faire en temps réel sans avoir besoin d’être sur place. Leur solution résout un problème majeur dans l’utilisation des drones : l’autonomie. En effet, les drones, du fait de leur faible portée et de leur faible autonomie, ont besoin d’une présence humaine dans leur périmètre d’intervention pour assurer leur bon fonctionnement. Grâce au système de Uavia, piloter un drone à Paris depuis San Francisco n’est plus un problème. Start-up à suivre !

Start-up #4 : Spincle

Un certain nombre d’applications ont essayé de devenir le « Instagram 360 degrés », grâce à la réalité augmentée. Les raisons de leur échec sont assez faciles à comprendre : les appareils utilisés par ces applications étaient trop sophistiqués, donc réservés à certains spécialistes bien équipés ; ou alors ces applications étaient très difficiles à comprendre et à utiliser par le grand public.

Pourtant ces dernières avaient bien compris l’intérêt et le potentiel de la réalité augmentée pour les particuliers. En effet, avec plus de 5 millions de casques Google vendus l’année de leur lancement, il est facile de comprendre l’avenir de cette technologie auprès des particuliers.

Souhaitant s’implanter sur ce marché en devenir, Spincle est une application qui permet de faire de courtes vidéos en réalité augmentée avec son propre téléphone de manière simple et intuitive. A la vitesse à laquelle vont les choses sur internet et les réseaux sociaux aujourd’hui, cette application pourrait bien devenir « the next big thing » ?

Start-up #5 : Hello Jam

« Salut, un film à aller voir ce soir ? » ; « Hey, une idée de cadeau à me conseiller pour Noël ? » Telles sont les questions du quotidien auxquelles Jam, un chatbot qui se sert de la messagerie instantanée pour répondre à vos requêtes, peut répondre. Cette start-up ambitionne de pouvoir donner accès à l’ensemble des ressources du web sous forme d’une conversation classique. De plus, elle a une cible bien précise, les étudiants, et espère ainsi détrôner les assistants virtuels de ce secteur déjà en place, tels que Siri et Google Now qui sont plus généraux.