Nous avons tous été, de près ou de loin, confrontés à des cas de cancers dans notre entourage. Véritable problématique de santé publique aujourd’hui, le cancer est la deuxième cause de mortalité dans le monde. Notre environnement est-il en partie responsable? Et quelles sont les solutions existantes?

ADOPTER UN MODE DE VIE PLUS SAIN, PLUS RESPONSABLE, EST-IL LA SOLUTION?

Nos habitudes quotidiennes, de plus en plus toxiques, sont-elles réellement responsables de la hausse de cas diagnostiqués?

Ce n’est plus un secret pour personne, articles, études, campagnes de prévention nous en parlent constamment… Fumer est nocif pour la santé. Le tabagisme représente aujourd’hui près d’un cancer sur cinq. Seulement voilà, il n’est malheureusement pas le seul facteur…

Qui n’a jamais entendu dire de la part de ses grands-parents « Un verre de vin par jour, c’est excellent pour la santé! » ?
Mauvaise nouvelle… la molécule de l’alcool, appelée « ethanol », responsable de l’ivresse, est aussi une molécule cancérigène et toxique pour le corps humain lorsqu’elle est consommée de façon excessive ou répétitive. Responsable de plus de 8% des cancers aujourd’hui, l’alcool est le deuxième facteur après le tabac. Attention donc à sa consommation et à son levé de coude!

A cela s’ajoute également la mauvaise alimentation (trop peu de légumes, un excès de viande …) mais aussi l’obésité et le manque d’activité physique, largement responsables du nombre accrus de cas de cancers en France. Un phénomène de société qui pose aujourd’hui de nombreux questionnements sur notre façon de consommer au quotidien.

Force est de constater qu’en seulement 30 ans, le nombre de patients atteints a donc doublé, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes.

UN ENJEU DE TAILLE POUR LA MEDTECH

Malgré cette hausse, le pourcentage de mortalité est en baisse. La raison? Ces enjeux sont aujourd’hui primordiaux tant pour les chercheurs que pour les médecins. Des progrès considérables sont ainsi faits, tant sur le dépistage que sur le traitement …

Dans cette démarche, la startup Carcidiag, qui a levé plus de 760K€ en 2017 sur Sowefund, s’est penchée sur la problématique et développe des kits de diagnostic permettant pour la première fois de mettre en évidence les cellules souches cancéreuses.
Plus concrètement, cela permet de mieux identifier l’agressivité du cancer, le plus tôt possible, et ainsi de mieux traiter et accompagner les patients.

En effet, ces cellules souches cancéreuses sont à l’origine même du développement de la maladie.
Seulement voilà, jusqu’ici, aucun marqueurs spécifiques ne permettaient de révéler avec certitude la présence de ces cellules.
Grâce au kit de diagnostic de Carcidiag, le temps d’analyse de la biopsie qui permet une indication précise pour un traitement adapté, se fait en seulement 5 heures, contre plusieurs semaines avec la procédure standard existante. Une très belle avancée dont nous sommes fiers d’avoir contribué chez Sowefund.

Prochain défi pour Carcidiag? Developper un moyen de bloquer la réplication de ces cellules et à terme les détruire. En cette journée internationale contre le cancer, nous croyons encore un peu plus aux avancées dans ce secteur et aux technologies développées dans le domaine de la recherche oncologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *