BONJOUR MARC, QUI SE CACHE DERRIÈRE DOCADOM ET PEUX-TU NOUS EN DIRE UN PEU PLUS SUR TOI ?

Derrière docadom, il y tout d’abord une vision : rendre au patient la maîtrise de sa santé, en développant des outils pour les professionnels.
Et une équipe qui partage les mêmes valeurs : Transparence, Engagement et Bienveillance.
Quant à la relation que j’entretiens avec Pierre Blanchard, mon associé, on peut dire que ça a été un véritable coup de foudre professionnel !

Sur un plan plus personnel, je me présente souvent comme étant dynamique, visionnaire et pragmatique. J’aime considérer chaque idée comme un possible et construire les moyens nécessaires pour y parvenir.
Jeune père de deux enfants, médecin au chevet des patients en fin de vie et co-créateur de startup, c’est à travers le prisme d’un acteur au profit de notre société que je mène chacune de mes actions !

« La médecine n’est pas un marché comme un autre! » m’a un jour lancé avec énervement un de nos détracteurs. Je suis 100% d’accord ! Mais cela reste un marché. Et l’on peut être attaché à notre modèle de prise en charge Santé tout en souhaitant moderniser ce qui semble n’avoir pas bougé depuis 60 ans. Faire entrer dans le 21ème siècle la médecine en (de) France, et les patients avec, c’est un magnifique challenge !

NAPOLEON HILL DISAIT « TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE ». COMMENT EST VENUE L’IDÉE DE DOCACOM ?

Comme le disent souvent les patients et les médecins « docadom, c’est une évidence! ». Aujourd’hui, on peut en effet (presque) tout faire avec son smartphone pour l’intendance du quotidien : commander ses repas, faire venir un taxi, un plombier … Mais un médecin à domicile, non ! Jusqu’à ce que nous créions docadom.

Pierre incarne parfaitement le côté patient. Issu de la génération-Y, il a pris l’habitude d’une immédiateté, liée à une facilité, une simplicité et une transparence. L’idée d’effectuer une demande de consultation à domicile sur son smartphone lui est donc apparue comme évidente !
Me concernant, c’est aux urgences que j’ai pris conscience du manque d’offre, dans le cadre du soin non-programmé, auquel les patients sont confrontés. Un nombre important de malades viennent à l’hôpital en ayant conscience que leur état ne relève pas d’un service d’urgences hospitalières, mais n’ont pas d’autres solutions.

Donc en prenant en compte ces deux vécus et en analysant finement les nouvelles attentes de la population médicale, nous avons donné naissance à docadom.

A QUOI RESSEMBLE UNE JOURNÉE TYPE ?

Haha, je pense que c’est la question « humour » ?
Au risque de faire un peu bateau, la « journée-type » n’existe pas pour un jeune entrepreneur. Et heureusement d’ailleurs ! Rendez-vous avec des financeurs, boulot perso, rencontre avec des médecins, réflexion sur les interfaces futures … C’est extrêmement varié !

En revanche, s’il n’y a pas de journée type, il y a des constantes. Je me réserve toujours trois moments « perso » : un le matin et le soir avec ma femme et mes deux enfants, et un dernier 100% pour moi pour lire, faire du sport, de la musique, ou simplement de la méditation (ça aide pour la concentration 😉 )
Les autres constantes sont dans le travail. D’un côté une disponibilité et une écoute à chaque instant pour les collaborateurs. Et de l’autre une méthode de travail simple en classant les sujets en 4 catégories : Ce qui est important et urgent, ce qui est important mais pas urgent, ce qui est urgent mais pas important, et ce qui n’est ni urgent ni important !

POURQUOI L’ENTREPRENEURIAT ?

Remontons aux sources : pourquoi médecine ? Parce qu’un médecin, en libéral, est son propre patron … et c’est ce qui m’a toujours plu !

Ensuite, dans ma famille, il existe depuis plusieurs générations une fibre entrepreneuriale. De la médecine à la création d’une startup e-santé, il n’y avait donc qu’un pas ! Que j’ai décidé de franchir il y a maintenant presque 3 ans !

Enfin, j’ai un amour profond de mon pays et je suis extrêmement attaché à notre système de santé. Nous prenons soin les uns des autres en cotisant toute notre vie, pour peut-être au final, souhaitons-le, ne jamais avoir besoin d’être pris en charge pour des pathologies lourdes et coûteuses. Je suis pourtant lucide sur les difficultés que peut rencontrer ce modèle et l’urgence qu’il y a à réinventer la machine qui assurera sa pérennité. Et si, comme je le crois profondément, notre innovation peut être un petit rouage du système de demain, j’en serais extrêmement fier.

QUEL(S) CONSEIL(S) DONNERAIS-TU À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Pour être franc, je ne me sentirai à l’aise de donner des conseils que lorsque docadom sera devenu le leader de la consultation à domicile en France. J’ai encore tant à apprendre …

En revanche, je partage ici avec plaisir trois convictions qui pourraient intéresser ceux qui auraient une idée de potentielle licorne :
– Croire aussi fort que l’on doute
– Vivre chaque échec comme une étape qui nous rapproche de la réussite
– S’assurer du soutien indéfectible de ses proches
Enfin, quelqu’un m’a dit un jour « Travailler 18h par jour, ça n’a jamais assurer la réussite à quiconque, mais ça aide ! » Je crois que c’est vrai …

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF ?

Plusieurs personnes, des proches, des médecins, des anonymes parfois, nous demandaient comment investir dans cette idée géniale que nous avions. La solution proposée par Sowefund nous a donc semblé répondre en tous points à nos attentes : un système clair, simple et lisible pour tous, permettant des petits comme des plus gros investissements, sans multiplier les chaises au niveau du board.
CQFD : le concept leur a plu et tout a été très vite ensuite !

QUELS SONT LES PROCHAINS DÉFIS POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Le grand et beau défi de ces prochaines années, c’est la réussite de la construction d’un nouveau système de santé en France tourné vers l’avenir et la modernité, ouvert aux technologies les plus pointues qui feront la médecine de demain et gardien des valeurs les plus fortes qu’il faudra veiller à conserver.

Je souhaite que docadom, et toute notre société doc.fr GROUP, puisse prendre son envol et assume le rôle qu’elle a à jouer dans cette (re)construction. Je suis fier de ce que nous avons construit en 2 ans. Et je suis persuadé que ce que nous proposons, qui fait sens et crée bien plus qu’une rentabilité financière, participera aussi à valoriser notre médecine et l’engagement de nos médecins auprès des patients.
Il faut donc à présent construire une solidité financière, pour assurer notre développement, se forger une armure solide face au conservatisme de certains (contre-)pouvoirs et ne jamais perdre de vue notre vision et nos convictions. Grâce à cette campagne sur Sowefund, c’est une véritable communauté que nous fédérons, et sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour atteindre chacun de nos objectifs.

UNE PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS POUR CONCLURE CETTE INTERVIEW ?

Vivre, Vivre et Vivre !

Découvrez le parcours d’autres entrepreneurs : celui de Viviane Pasqui de Gema et celui de Grégoire Saint-Cast de IVA Drones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *