TOUT D’ABORD, PEUX-TU TE PRÉSENTER À CEUX QUI NE TE CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE NORTHERN LIGHTS ENTERTAINMENT ?

Je m’appelle Julie Bonnecarrère, je fais partie des 10% de femmes créatrices d’entreprise, et des 14% de femmes qui travaillent dans un studio en France, et donc des femmes créatrices de studio, qui se trouvent quelque part, discrètes, au croisement de ces populations. 

J’ai découvert le jeu vidéo dès la petite enfance. Cette passion représente dans ma vie et celle de mon associé plus de 35 000 heures de temps de jeu, 3 ans de vie pure, 6 fois le temps passé à l’université sur les bancs de Sciences Po. 

Les histoires sont le fil conducteur de ma vie, qu’elles se jouent, se lisent, s’écoutent ou se regardent, qu’elles soient fictionnelles ou non. Après un bac littéraire, un master en Communication, Media and Creative Industries à Sciences Po Paris, et plusieurs expériences dans les Agences de Communication, à Hong Kong et Paris, ainsi qu’en Consulat (à Shanghai), j’ai rejoint CANAL+, avant de monter Northern Lights Entertainment. 

NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET TOI, COMMENT T’EST VENUE L’IDÉE DE NORTHERN LIGHTS ENTERTAINMENT ?

C’est avant tout l’idée de Nebulae, le premier jeu, qui a entraîné la création du studio. En 2014, j’ai rencontré Pavel Afanasiev à Hong Kong à l’occasion de notre année d’échange universitaire à l’étranger. Nous étions tous deux étudiants de Sciences Po Paris mais n’avions jamais eu la chance de nous croiser. A Hong Kong, le jeu vidéo nous a rassemblés et le contexte des Umbrella Revolutions, dont les premiers sittings ont commencé sur le campus de notre université, a donné lieu à de nombreuses discussions enflammées.

Mais ce n’est qu’au tout début de l’année 2017 que l’idée de mêler jeu vidéo et politique s’est vraiment concrétisée. Pavel suivait un cours d’entrepreneuriat à Sciences Po, tandis que je travaillais au Consulat Général de France à Shanghai. Il m’avait envoyé un projet scolaire mêlant jeu et politique pour avis, les prémisses de Nebulae. J’avais adoré l’intention et avais de nombreux ajouts / retouches à proposer.

Après pas mal de retours et devant l’enthousiasme de Pavel sur ma vision, je lui avais proposé que nous donnions vie à ces intentions, que nous nous lancions dans la création du jeu. La réponse de Pavel avait été immédiate, en substance : « Rentre, déjà, et après on en reparle ! ». Je suis rentrée, on a continué à donner corps à cette première intention. C’est à cette époque que Nebulae est devenu un jeu vidéo de stratégie massivement multijoueur mobile-first, centré sur la gouvernance collective d’une galaxie en proie à une menace environnementale.  

Ensuite, on a déterminé les valeurs du studio, candidaté à l’incubateur de Sciences Po Paris et créé Northern Lights Entertainment en octobre 2018, pour assurer la conception de ce premier jeu, puis d’autres, tout autant tournés vers des sujets de société !

À QUOI RESSEMBLE UNE JOURNÉE DANS LA PEAU D’UN DES
FONDATEURS DE NORTHERN LIGHTS ENTERTAINMENT ?

J’exerce les fonctions de Producer, DA, directrice communication, et passe aussi pas mal de temps sur du Game Design. La journée type n’existe pas, mais les semaines types, si. 

J’organise l’effort de conception du jeu par l’équipe sur des périodes de production de deux semaines (qu’on appelle « sprints »), qui font l’objet d’objectifs spécifiques.

La première semaine d’un sprint est une semaine plus calme en producing. En effet, les objectifs du sprint en cours et les besoins associés à ces objectifs ont été fixés avec les équipes concernées le vendredi précédent, et cette semaine 1 est un temps de production pure.

C’est généralement pendant ces semaines que je peux vraiment me consacrer à du Game-Design : que ce soit pour poser le cadre des intentions politiques du jeu, déterminer les structures de gouvernances avec notre Lead Game Designer ou faire le tour de la documentation produite par nos game designers juniors sous la direction du lead game desginer, afin d’être toujours à jour pour garantir la cohérence du projet, la bonne intégration des mécaniques dans le prototype, et la production des éléments graphiques qui en découlent, c’est-à-dire, pour assurer ma fonction de producer. 

La deuxième semaine d’un sprint est une semaine très intense côté producing. Chaque vendredi de première semaine de sprint, les développeurs livrent une nouvelle version du prototype intégrant les nouvelles fonctionnalités du sprint en cours. En semaine 2, je vérifie donc l’intégration des fonctionnalités de manière ciblée, pendant que d’autres membres de l’équipe se chargent de partir à la chasse aux bugs. Je fais le tour de l’ensemble des bugs répertoriés dans notre outil de tracking et identifie les bugs critiques qui nécessitent de prendre du temps de correction sur le sprint suivant. Je précise également le périmètre du prochain sprint, sur la base des objectifs de développement trimestriels que Pavel et moi définissons de concert. Et je briefe les équipes d’artistes (concept 2D, 3D et interfaces) en fonction des besoins prévus pour le sprint suivant. 

Sur ces deux semaines types s’ajoutent ensuite les tâches de supervision de la communication et direction artistique évoquées plus haut.

QU’EST CE QUI T’A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Ma conviction concernant le potentiel de Nebulae ! J’ai rêvé de ce jeu en tant que joueuse car il se positionne sur un créneau encore libre sur le marché tout en reprenant les codes des jeux de stratégie. Et je suis convaincue du potentiel commercial d’un jeu social dont le modèle de revenu repose principalement sur la personnalisation des représentations du joueur (avatar, planètes, vaisseaux). 

Je n’avais pas envisagé l’entrepreneuriat avant d’avoir envie de concevoir ce jeu, puis d’autres sur la même lignée ! 

QUEL(S) CONSEILS DONNERAIS-TU À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Choisissez un projet qui vous passionne, vous fait vibrer, soyez convaincu par ce que vous entreprenez, et entourez-vous bien. Prenez le temps de recruter les bonnes personnes, celles qui, au-delà d’avoir les compétences requises, croiront autant que vous à votre projet, et avec qui vous partagerez une éthique de travail compatible. 

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER NORTHERN LIGHTS ENTERTAINMENT ?

Nous avons toujours construit Nebulae en collaboration avec notre communauté, que ce soit lors de nos tous premiers entretiens de validation du concept, en confirmant le potentiel commercial de ce dernier grâce à notre campagne de pré-ventes sur Kickstarter, ou en organisant des sessions de tests régulières du jeu pour récolter les retours des joueurs. Ouvrir le capital du studio au grand public est la suite logique de cette stratégie. Et ce d’autant plus que les problématiques que le studio soulève nécessitent l’implication d’un maximum de citoyens.

La participation politique et le développement durable sont en effet deux piliers narratifs, interactifs et stratégiques de Nebulae. Ce sont des questions qui justifient la création d’ONG, de programmes des Nations Unies, et des contenus favorisant prise de conscience et implication collective. Ces sujets concernent tout le monde et dessinent les sociétés de demain. 

QUELS SONT TES PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Faire de Nebulae le jeu de référence concernant l’expérimentation politique collective, qu’il puisse aussi servir de terrain d’étude pour observer les stratégies de gestion de crise mises en place par les joueurs, ou les régimes politiques émergents qu’ils pourront façonner en jeu !

Faire de Northern Lights Entertainment le studio engagé par excellence, pour rompre avec l’attitude prétendument apolitique des studios de jeu vidéo.

Et à titre personnel, faire rêver les jeunes qui ont un projet à faire éclore, et inspirer les petites filles qui n’oseraient pas prendre une voie inattendue.

POUR FINIR, QUELLE EST TA PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Optimisme, réaliste et passionné. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *