BONJOUR AUDREY-LAURE, TOUT D’ABORD POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER ET NOUS DIRE QUI SE CACHE DERRIÈRE EUVEKA ?

Je m’appelle Audrey-Laure Bergenthal, il y a une quinzaine d’années j’ai mené de front des études de droit et d’histoire de l’art à Aix-en-Provence et à Paris afin de devenir avocate, spécialiste de la propriété intellectuelle. Stagiaire à 23 ans dans un grand cabinet de l’avenue Montaigne et admise à Harvard pour y faire un troisième cycle.

Après plusieurs plaintes de mes proches qui avaient du mal à trouver des vêtements à leurs tailles, j’ai eu l’idée de concevoir un mannequin-robot à changement de forme instantanée qui pourrait faciliter la production de vêtements. Du jour au lendemain, j’ai décidé de tout quitter et de changer radicalement de direction pour me lancer dans cette incroyable aventure. Afin d’organiser au mieux cette seconde étape de mon existence et ma montée en compétence, j’ai décidé de m’immerger dans le milieu de la mode pendant deux ans, où j’ai pu préparer un BTS de stylisme-modélisme puis j’ai travaillé pour des marques très variées afin de développer une vision plus large du marché. J’y ai appris la production de vêtements, un métier rigoureux qui démontre que l’on a toujours besoin de bonnes mesures afin que les vêtements tombent bien.

Enfin, à 28 ans, j’ai décidé de créer la société Euveka et de rédiger le brevet « d’un mannequin évolutif » dont le mécanisme est semblable à celui d’une porte automatique avec un moteur, des roues et des axes qui permettent d’élargir les épaules, de rétrécir la taille, d’allonger les jambes en fonction de la clientèle.


NAPOLEON HILL DISAIT « TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE » ET POUR EUVEKA ?

C’est en observant les boutiques du boulevard Saint-Germain, leurs mannequins de bois inchangés depuis l’époque du Bonheur des dames et souvent trop maigres pour présenter des vêtements trop grands, que je me suis dit « Eurêka » – qui deviendra quelques années plus tard Euveka, le nom de mon entreprise. Ce jour-là, j’ai compris que ces mannequins de bois n’avaient pas évolué depuis des siècles ; que ce n’était pas étonnant, dans ces conditions, que ma mère ne trouve pas de vêtements adaptés à sa morphologie. Que les acteurs de la mode n’avaient pas intégré les différences qui existent entre un corps de 16 ans un autre de 60, même s’ils font tous les deux du 38, ni entre la corpulence d’une Scandinave et celle d’une Asiatique. C’est alors que m’est venue l’idée d’un mannequin connecté, évolutif et anthropomorphique, capable de suivre les changements du corps.


À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ?

Mes journées types s’articulent autour de 4 grands axes :

Les finances : Nous sommes actuellement en pleine levée de fonds pour gérer notre hyper-croissance et notre développement à l’international, j’accorde une grande partie de mon temps à rencontrer des potentiels investisseurs.

Les projets stratégiques : Nous avons un vaste programme de R&D devant nous, les nouveaux développements produits et les partenariats industriels sont au cœur de notre stratégie.

Le management d’équipe : Je suis de très près les rendez-vous commerciaux et leurs montées en compétences afin de les accompagner au mieux possible.

La publicité : Parce qu’il est important de véhiculer une bonne image de notre produit et d’expliquer plus en détails sa valeur ajoutée, j’accorde une grande importance à la médiatisation de notre projet (vidéos, table ronde & conférences, articles…)


QU’EST CE QUI VOUS A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Il me manquait le vertige de l’inconnu. Quand on a un père roumain exilé politique fuyant le régime de Ceausescu, arrivé sans un sou en France en 1968 et devenu entrepreneur à succès, on peut s’autoriser une certaine admiration pour la prise de risque…


QUEL(S) CONSEIL(S) DONNERIEZ-VOUS À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Mon conseil serait de savoir bien s’entourer dès le départ. De faire attention lors des premiers recrutements et surtout avoir confiance en son produit et en soi. Être déterminé, ne jamais lâcher, malgré les embuches et les difficultés. Il faut être prêt à faire face à des tonnes d’évolutions auxquelles on n’était pas forcément préparées.


POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER EUVEKA ?

Euveka est une solution BtoB mais qui plaît également au grand public. Nous souhaitions avoir une approche de proximité et une mobilisation générale pour répondre aux grands enjeux écologiques mais aussi inclusifs. C’est pourquoi nous avons décidé de démocratiser ce financement participatif au grand public.


QUELS SONT VOS VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Nous souhaitons un beau succès commercial après chacune de nos ventes, un déploiement à l’international (Etats-Unis/Chine) et également une R&D toujours plus innovante.


POUR FINIR, SI VOUS DEVIEZ DÉFINIR VOTRE PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Détermination, courage et un soupçon d’inconscience !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *