TOUT D’ABORD, POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER À CEUX QUI NE VOUS CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE FICHA ?

Hubert : Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de Grenoble École de Management. Après l’intégration du parcours grande école, nous finissons nos études avec un master spécialisé dans l’entrepreneuriat. Au préalable, nous avons un parcours assez similaire avec un DUT techniques de commercialisation en poche. L’un à Bordeaux, l’autre à Rouen. Puis, Vincent décide de partir pour un an en Erasmus en Irlande. Pour ma part, je réalise une licence puis une année de master en économie appliquée avec une spécialisation développement durable. C’est cette dernière qui m’a donné envie de travailler dans l’environnement. Petite particularité : nous sommes colocataires, ce qui nous permet de prendre de nombreuses décisions stratégiques même lors du petit déjeuner ahah.

Vincent : Nous avons très vite compris que nous allions avoir besoin d’un profil technique afin d’apporter de l’innovation sur ce marché. Nous publions alors une fiche de poste à toutes les universités grenobloises. Après plusieurs candidatures, Rituraj rejoint Ficha en tant qu’associé et CTO. Il réalise à l’époque son doctorat en électronique. Aujourd’hui, Docteur, il est chargé de toute l’innovation chez Ficha.

NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET VOUS, COMMENT VOUS EST VENUE L’IDÉE DE FICHA ?

Vincent : Je suis arrivé à Grenoble École de Management avec l’idée d’entreprendre. Dans ma chambre, il y avait une magnifique affiche publicitaire qui décorait parfaitement mon mur et plusieurs amis m’ont demandé où je l’avais trouvé.

J’ai donc eu envie d’en faire bénéficier mes amis en revendant les affiches placées aux arrêts de transports en commun pour les proposer comme décoration murale bon marché. Voilà l’origine du nom « Ficha », le verlan d’affiche.

Ce concept était déjà défenseur de valeurs écologiques, puisqu’il permettait d’allonger la vie de ces affiches qui sont en réalité incinérées après seulement une semaine d’affichage. Nous avons d’ailleurs réalisé plusieurs ventes qui nous ont permis de financer le début de l’aventure Ficha.

Par la suite, la rencontre avec Hubert a provoqué un premier pivot : Nous nous donnons la mission d’inciter les citoyens au tri sélectif, un enjeu majeur du 21ème siècle.

De pivot en pivot, nous utilisons aujourd’hui nos algorithmes d’intelligence artificielle pour plus de traçabilité dans le secteur de la gestion des déchets et augmenter le recyclage.

À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ?

Hubert : Il est difficile de décrire une journée type puisque le propre d’être dirigeant en start-up est d’être un réel couteau-suisse. Je dirai dans un premier temps que nous sommes toujours en contact avec l’équipe technique. Nous adaptons régulièrement les fonctionnalités de nos services en fonction des retours clients collectés sur le terrain.

Dans un second temps, nous sommes en contact permanent avec nos clients et partenaires qui nous aident à améliorer nos produits et déployer nos solutions.

Notre journée est ainsi rythmée par des échanges, rendez-vous en visio, en interne pour s’assurer que nous allons dans la bonne direction du marché et en externe avec nos partenaires pour construire une vision cohérente et fédératrice.

QU’EST CE QUI VOUS A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Vincent : Depuis tout petit, j’ai toujours été dans un état d’esprit entrepreneurial. À 10 ans, c’était la revente de carte Yugi-oh et à 13 ans, la vente de casquette New York. J’ai voulu concrétiser cette envie d’entreprendre dès la fin de mes études puisque c’était pour moi une vraie vocation.

Hubert : En ce qui me concerne, l’entrepreneuriat a été pour moi un levier afin de donner du sens à mon travail. Nous passons la plupart de notre temps à travailler, alors quel bonheur d’œuvrer sur un sujet qui nous anime et de voir des résultats très prometteurs !

QUEL(S) CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Hubert : Pour ne pas répondre de manière évidente avec un « Se lancer ! », je dirai qu’il faut en parler un maximum autour de soi. Entre la première idée et celle qui percera sur le marché, il y a énormément de différences. Il ne faut pas attendre d’avoir « la bonne idée » mais trouver un axe qui nous anime et commencer à échanger. Au regard des informations recueillies, cela va affiner le cap et concrétiser l’idée en plan d’action. Après, il n’y a plus qu’à !

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER FICHA ?

Vincent : L’investissement participatif apparaît comme une évidence lorsque l’on s’intéresse à Ficha. Nous souhaitons aider les collectivités à augmenter leurs performances de tri et mieux accompagner les citoyens sur ce geste qui déchaîne les passions et entraîne parfois de la frustration et de l’incompréhension. Il est donc naturel que l’on fasse appel à l’investissement participatif pour promouvoir cette mission d’intérêt public.

QUELS SONT VOS PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Hubert : Nos prochains défis sont particulièrement ambitieux et enthousiasmants ! Maintenant que nous avons prouvé la faisabilité et l’efficacité de nos solutions, nous souhaitons maintenant les déployer à grande échelle et assumer l’essaimage sur le territoire français dans un premier temps et en Europe dès 2024. Pour démultiplier notre impact et devenir le leader européen de cette technologie au service de la gestion des déchets.

Pour ce faire, nous souhaitons également étayer notre catalogue produit. Nous avons pour projet de développer un produit de caractérisation des déchets dans les points d’apport volontaire. C’est une demande récurrente des collectivités/opérateurs déchets et nous y répondrons favorablement d’ici 2023.

POUR FINIR, QUELLE EST VOTRE PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Vincent : C’est pas fichu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *