TOUT D’ABORD, PEUX-TU TE PRÉSENTER À CEUX QUI NE TE CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE AGRILOOPS ?

Bonjour à tous, je m’appelle Jérémie Cognard. J’ai passé les premières années de ma vie dans le Bourbonnais, terre de naissance du pâté aux pommes de terre, spécialité culinaire méconnue mais succulente que je vous invite à googler !

La science et le monde du vivant me passionnent depuis tout petit et je me suis donc naturellement tourné vers un cursus scientifique qui m’a petit à petit mené à devenir ingénieur agronome. Au sein de l’Institut Agro à Rennes et via mes premières expériences professionnelles, j’ai pu découvrir différentes facettes de l’agriculture et développer mon expertise en production des plantes.

C’est animé par mon désir d’agir dans ce domaine que je me suis naturellement tourné vers l’entrepreneuriat pour développer un nouveau moyen de production innovant, productif et éco-responsable.

NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET TOI, COMMENT T’EST VENUE L’IDÉE D’AGRILOOPS ?

Au fur et à mesure de ma formation et de mes expériences professionnelles à l’étranger (Canada, Kenya) ou dans de grands groupes (Bayer, Invivo), j’ai découvert une agriculture plurielle et des enjeux cruciaux : souveraineté alimentaire, productivité, durabilité, etc.

Petit à petit, mon intérêt s’est concentré sur de nouvelles méthodes de production qui nous permettraient de continuer à produire efficacement, tout en respectant l’environnement. C’est comme ça que j’ai découvert l’aquaponie, technique de production agricole se basant sur les principes de l’économie circulaire.

A partir de là, j’avais trouvé un moyen précis d’apporter ma pierre à l’édifice et de participer à un nouveau modèle agricole en train de se construire : plus juste, plus efficace et plus éco-responsable ! Avec l’aquaponie, on peut avoir un impact positif sur la filière végétale mais aussi sur la filière aquacole. Et ça tombait bien parce que ça collait parfaitement avec les envies et les ambitions d’un second « facteur clef » qui m’a poussé à entreprendre … Patience : je vous en dis plus à la question d’après 😉.

Ensuite tout a suivi : on voulait avoir un vrai impact, répondre à de vrais enjeux et rapidement, la crevetticulture est apparue comme une évidence en parallèle de l’aquaponie. La suite vous la connaissez !

QU’EST CE QUI T’A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Agriloops est un projet entrepreneurial qui s’est construit petit à petit et qui a débuté par plusieurs rencontres : d’abord celle de Romain, ce fameux « facteur clef » !

C’est sur les bancs de l’école préparatoire que j’ai rencontré Romain à Clermont-Ferrand et, ensemble, nous sommes partis finir nos études à Rennes en tant qu’ingénieurs agronomes. Pendant nos études, on discutait très souvent de s’associer pour monter notre ferme, de mettre en place pleins d’ateliers, de faire une agriculture différente, etc.

Chacun de notre côté, on découvre l’aquaponie. Romain est un passionné de la mer et s’est spécialisé dans l’aquaculture. De mon côté, je me suis concentré sur la production des plantes. C’est donc une technique qui fait sens pour nous mais qui associe aussi nos deux envies et nos deux expertises.

A partir de là, on creuse et on recherche tout ce qui a trait à cette technique et Romain à la chance de tomber sur une bouteille à la mer : des entrepreneurs plus expérimentés que nous veulent aider de jeunes startups à se lancer et un de leurs sujets de prédilection est … l’aquaponie !

C’est, pour Agriloops, le deuxième élément fondateur : on rencontre Antoine Hubert et Alexis Angot, tout deux co-fondateurs d’Ÿnsect, ainsi que Sylvain, expert en aquaculture. Ça matche, ils sont prêts à nous accompagner et nous mettre le pied à l’étrier. C’est ainsi que l’aventure Agriloops commence !

À QUOI RESSEMBLE TA JOURNÉE TYPE ?

Aujourd’hui, je suis Directeur Général chez Agriloops. Mon travail est de m’assurer que nous allons dans le bon sens et suivons la stratégie que nous avons défini. Pour cela, il nous faut les bons outils, la bonne équipe et les bons financements.

Je partage donc mon temps entre :

  • Des sujets stratégiques que je gère avec Romain, liés aux recrutements, à nos investissements, etc.
  • La recherche de financement publics et privés.
  • La gestion d’une entreprise au quotidien.

Mais je suis aussi responsable des différents sujets liés à la commercialisation de nos produits, la communication, la représentation de l’entreprise, etc. Je suis donc pour le moment un vrai couteau suisse avec des journées qui se suivent mais ne se ressemblent pas !

QUEL(S) CONSEILS DONNERAIS-TU À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Être accompagné, savoir bien s’entourer et déléguer !

Notre stratégie a toujours été de trouver les meilleurs ressources possibles pour permettre à Agriloops de grandir : on est passé par des incubateurs pour se former et forger notre réseau, on a recruté des collaborateurs avec plus d’expériences que nous, on travaille avec des consultants, etc.

Je pourrais continuer là-dessus pendant des heures : être accompagné, c’est pour moi le plus important !

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF UNE DEUXIÈME FOIS POUR DÉVELOPPER AGRILOOPS ?

Notre première campagne de financement participatif a été un vrai succès. Grâce à elle, et donc grâce à vous, on a réussi à atteindre les objectifs que l’on s’était fixé au sein de notre ferme pilote et même à les dépasser.

Maintenant que nous sommes prêts à passer à notre seconde étape de développement, cela semblait normal de donner à nouveau l’opportunité à ceux qui nous ont soutenus au début de participer à nouveau. On a donc choisi de faire un second tour via Sowefund dans cet objectif et avec, à la clef, la possibilité de rejoindre l’aventure pour de nouvelles personnes !

QUELS SONT TES PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Les objectifs pour ces prochaines années sont clairs :

  • Faire de notre démonstrateur un succès commercial et technique
  • Essaimer notre modèle autour des grandes métropoles européennes et mondiales
  • Apporter notre pierre à l’édifice au sein de cette « 3ème révolution agricole »
  • Continuer à prendre du plaisir et faire ce qu’on aime !

POUR FINIR, QUELLE EST TA PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

« TREAT YO SELF » cf. Parks and Recreation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *