Les allergies respiratoires, causées dans plus de la moitié des cas par le pollen, sont un véritable problème mondial. Ainsi, l’OMS les classe comme la 4ème maladie chronique la plus répandue dans le monde.

Ces allergies sont source de souffrances, mais aussi de pertes économiques importantes pour les sociétés. Si aujourd’hui de nombreux traitements, existent, pour les traiter le plus efficacement possible, il devient primordial d’être en capacité de les détecter en amont. Mais comment connaître à l’avance l’apparition des pollens ? 

C’est précisément sur ce sujet que travaillent quelques startups à la pointe de la technologie !

UN PROBLÈME DE SANTÉ MONDIAL 

Selon l’association Pollin’air, 25 % de la population est atteinte, à des degrés divers, par des problèmes d’allergies respiratoires dont plus de la moitié sont causées par le pollen.

Ces allergies respiratoires peuvent être classées en trois types :

· La conjonctivite allergique saisonnière : qui se manifeste par des yeux rouges qui piquent, avec une sensation de sable dans les yeux. 
· La rhinite allergique saisonnière : se manifestant par : nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons. 
· Enfin, l’asthme allergique qui est causé par des pollens de petites tailles.

Ces allergies vont au mieux être légèrement gênantes, mais elles peuvent se montrer réellement handicapantes et il n’est pas rare que des personnes doivent limiter leurs activités au minimum, et par conséquent, se mettre en arrêt maladie.

DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES LOURDES ET L’APPARITION D’UN MARCHÉ IMPORTANT

Le coût des allergies respiratoires dues aux pollens se compose principalement de coûts directs liés aux traitements de ces allergies et de coûts indirects dû à, par exemple, la perte d’activité qui résulte en de nombreuses journées de travail perdues.

Pour ce qui est des coûts directs, les allergologues Isabelle Bossé et Pierrick Hordé les ont estimés à près de 4 milliards d’euros en France dans Le livre noir des allergies (2015).

Dans un Livre Blanc intitulé les allergies respiratoires (2017), de nombreux allergologues ont également calculé que chaque année, pour la France seule, la rhinite allergique est responsable d’environ 7 millions de journées de travail perdues pour un coût d’un milliard d’euros.
Ces coûts indirects tourneraient finalement entre 5 et 10 milliards d’euros pour la France tous les ans.

La valeur de ces coûts donne une information sur la valeur du marché des solutions luttant contre ces allergies.

UNE NOUVELLE MANIÈRE DE LUTTER CONTRE CES ALLERGIES

Il existe aujourd’hui de nombreux traitements médicamenteux contre les allergies respiratoires dues aux pollens.
Néanmoins, ces traitements, pris une fois l’allergie commencée, ne vont être efficaces que pour réduire et minimiser l’effet sur les personnes qui y sont sensibles.

La meilleure solution serait donc d’être en capacité de prévenir l’apparition du pollen.

Aujourd’hui pourtant, aucune entreprise ou organisation étatique ne le permet en France.

Des startups cherchent donc à répondre à ce défi, devenu aujourd’hui majeur face à cette problématique sociétale et mondiale. C’est d’ailleurs le cas de la startup Lify Air, fondée par Jérôme Richard, en collaboration avec le CNRS
Grâce à des capteurs fins et à un prix accessible, Lify Air permet ainsi de pouvoir en disposer un grand nombre afin d’avoir des résultats en temps réel d’un niveau inégalé.
De plus, à l’aide d’une intelligence artificielle et d’une application, Lify Air peut prévoir avec 3 jours d’avance l’arrivée de pollens de manière précise et prévenir les citoyens dans ces zones. Ces personnes pourront alors agir en amont et limiter presque totalement les désagréments liés à leurs allergies.
Lify Air vise avec cette activité un marché de plus de 60 millions d’euros par an, rien qu’en France.

Pour votre information, Lify Air est actuellement en levée de fonds active sur Sowefund. Vous pouvez y participer et vous aussi faire partie de la lutte contre les allergies respiratoires.

Comme dit le dicton, mieux vaut prévenir que guérir ! 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *