Phénomène de mode et accessoire indispensable, les chaussures nous accompagnent toute la journée. Pourtant, leur production a un impact insoupçonné sur l’environnement, notamment du fait de leur composition. Aujourd’hui, la startup SAOLA, société engagée et déterminée à faire bouger les lignes, propose une solution innovante pour une fabrication responsable.

La chaussure, un marché fortement nuisible à l’environnement 

Le marché de la chaussure, toujours en évolution, a un chiffre d’affaires estimé à 580 millions d’euros en 2021 en France. La même année, 15 millions de paires ont été produites. Ce marché, même s’il est très tendance, pose de multiples problèmes environnementaux. En effet, sur 420 millions de paires vendues chaque année en France, environ 400 millions sont importés d’autres pays. La plupart des grandes marques sous-traitent dans des ateliers de fabrication, souvent en Chine, en Inde, au Vietnam ou encore en Indonésie. Ceci implique une multitude de transports avant d’arriver à destination. Une paire peut voyager plus de 17 000 km avant sa commercialisation ! 

Mais la transportation n’est pas le point le plus problématique. En effet, elle ne représente que 2% de l’empreinte carbone totale que la chaussure va émettre tout au long de sa vie. S’il on prend l’exemple d’un seul segment de ce secteur, la production de sneakers en France en 2021 a rejeté autant de CO2 que 4 200 allers-retours Paris-New York effectués par un Boeing 777 ! Souvent oublié, ce secteur a un impact négatif énorme sur l’environnement, d’autant plus qu’il faut rapporter ces chiffres à l’échelle mondiale puisque plus de 24 milliards de chaussures sont produites par an. De plus, la fabrication de chaussures, et notamment de baskets, demande énormément de matériaux, ce qui fait qu’elles sont très difficilement recyclables. En effet, dans une seule paire de sneakers, il peut y avoir plus de 10 matériaux plastiques différents, sans compter l’utilisation du charbon et du pétrole.

Des chaussures éco-responsables conçues par SAOLA

La startup SAOLA propose une solution pour pallier ces problématiques. Elle commercialise des chaussures écologiques confortables fabriquées à partir de matériaux recyclés, naturels et biosourcés. Constituées à 80% de matériaux recyclés ou naturels et ne pesant que 400 g par paire, elles sont 3 fois moins impactantes sur le plan environnemental, et 2 fois plus légères que la moyenne des sneakers sur le marché. SAOLA offre un rapport confort/impact environnemental inégalé sur le marché. Depuis sa création en 2018, la startup a vendu plus de 120 000 paires à travers le monde. Elle a généré un chiffre d’affaires cumulé de plus de 3.5 millions d’euros et connaît en moyenne une croissance annuelle de 70%. 

Grâce à l’expertise du fondateur Guillaume Linossier sur ce marché, SAOLA s’est d’abord développée aux Etats-Unis. Elle s’est ensuite déployée dans plusieurs pays d’Europe, en Israël et en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, elle poursuit son déploiement avec l’ouverture prochaine de nouveaux marchés en Corée du sud, en Pologne, en Slovaquie ou en Italie d’ici 2023.

Une campagne de financement participatif pour SAOLA sur Sowefund

Aujourd’hui, la startup SAOLA est en levée de fonds sur Sowefund, plateforme de financement participatif. Elle est à la recherche d’un montant de 1 500 000€.

Dans un premier temps, son objectif est de réaliser un chiffre d’affaires de 10M€ aux États-Unis. Dès 2023, la société mènera des tests sur le marché Sud-Coréen pour s’étendre sur le marché asiatique en 2025.

D’ici 2024, la marque dévoilera une refonte majeure du design de ses produits ainsi que des partenariats communautaires avec des égéries et des marques internationales dans la lignée de son approche identitaire renforcée.

SAOLA a aussi pour objectif de produire plus proche de ses clients. Elle prévoit de re-localiser une partie des processus industriels en Europe puis aux Etats-Unis pour approvisionner spécifiquement ces deux marchés.

Enfin, SAOLA lancera un ambitieux programme R&D long-terme. Celui-ci vise à produire une gamme de chaussures 0 KG avec le développement de matières. Elles permettront de transformer la fin de vie des chaussures sans recours à une filière de recyclage locale.

À ce stade, la marque échange avec des centres de développement et des producteurs de matières premières. Ensemble, ils réfléchissent avec des assembleurs à la meilleure technique de montage des chaussures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *