TOUT D’ABORD, PEUX-TU TE PRÉSENTER À CEUX QUI NE TE CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE IP SUM TEK ?

Ip sum tek est une startup de 4 personnes, bientôt 5 car nous recrutons un jeune Docteur en Robotique.

Hormis moi-même, il y a Jérémy Thomas, le Directeur Technique de ip sum tek. Jérémy a 2 diplômes d’ingénieur : ENSEIRB (Bordeaux) et Computer Sciences, Mathematics and Image Processing (Berlin). C’est un spécialiste des réseaux neuronaux et de l’intelligence artificielle qui a déjà de beaux succès technologiques a son actif comme un tour de cou pour aider les malvoyants dans leur mobilité ou encore un logiciel permettant une reconnaissance de personnes en toutes circonstances (même vue de dos, de loin, partielle ou en conditions difficiles). Il a longtemps travaillé aux USA et peu de gens le connaissent car sa compétence en IA est très verticale mais c’est un spécialiste reconnu dans son domaine. Un atout pour ip sum tek.

Magali Naudeix, notre responsable de la Communication et du Marketing, fait également partie de nos effectifs. Magali est Bachelor of Business, Media and communication. Son dynamisme, sa ténacité et son sens inné du contact sont des bonus pour notre entreprise. Quand nous l’avons recruté, elle cherchait un challenge à relever, une entreprise où les idées nouvelles étaient bienvenues et le champ des possibles largement dégagé. Notre choix a été le bon et elle s’est investie dans toutes les actions menées par l’entreprise. Également un atout pour ip sum tek.

NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET TOI, COMMENT T’EST VENUE L’IDÉE D’IP SUM TEK ?

L’idée m’est venue alors que j’étais directeur technique de Blue Frog Robotics et dirigeais les équipes techniques qui développaient le (maintenant) célèbre robot BUDDY. Ce petit robot a tout ce qu’il faut pour être un excellent compagnon social. Sauf qu’il lui manque des bras… 

Dès lors, je commence à tirer les grands traits d’un robot préhenseur, un robot que je voulais simple et efficace : le serviteur que j’aimerais avoir personnellement à la maison pour mes vieux jours, capable de me servir et être à ma disposition 24/7.

En 2020, je crée alors la société ip sum tek pour que cet ambitieux projet prenne vie. Le projet va devoir se « frotter » à d’autres marchés avant celui de la santé et des personnes dépendantes, notamment celui de la restauration où un criant manque de personnel nous permettra une pénétration rapide du marché.

De 2020 à ce jour, la société ip sum tek a travaillé en silence sur les fondations de cet ambitieux projet de robot muni d’un bras en développant 2 produits innovants (YGGY et JACK-SLAM) qui sont le socle de départ du projet I-WAM.

À QUOI RESSEMBLE TA JOURNÉE TYPE ?

Comme disent les anglais je suis un « early bird » et ma journée commence vers 6H. C’est un moment de calme propice aux réflexions, aux développements logiciels délicats, à la lecture de documents qui nécessitent de la concentration.

La sieste -hélas encore mal vue dans notre pays- est un élément de coupure essentiel à ma journée qui peut dès lors se prolonger jusqu’à 19/20H.

Ma fonction a vocation à être très horizontale et je peux descendre profondément dans un travail de développement logiciel nécessitant des calculs mathématiques ardus, comme m’occuper d’un problème comptable ou juridique.

QU’EST CE QUI T’A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

J’ai toujours possédé cette âme entrepreneuriale en moi. Pour l’anecdote, je me rappelle qu’à 11 ans, et moyennant finance, je proposais déjà à mes camarades l’installation d’un système de clignotants sur leur vélo. Un ami d’enfance me demande encore régulièrement si le système installé est toujours sous garantie !

Ensuite ma carrière a été jalonné d’entreprises :

A 26 ans, en sortant de l’Ecole d’ingénieur je dépose un brevet d’ouverture automatique de portail et crée ma première société du nom de AERIA Technologies.

Dans les années 90, j’ai fondé et dirigé une société spécialisée dans la mesure du signal qui a reçu de nombreux prix à l’innovation. Cette société a été par la suite cédée à un industriel Danois.

J’ai également eu des périodes de travail en prestataire où je réalisais des audits pour les entreprises à fort penchant R&D.

Parallèlement à tout cela, j’ai enseigné en école d’ingénieur (Centrale Marseille). Également pour l’anecdote, j’étais alors le plus jeune enseignant que l’école n’ait jamais eu (j’avais 28 ans quand j’ai donné mon premier cours en amphi).

Porteur d’une idée nouvelle, je récidive en 2020 en fondant ip sum tek.

QUEL(S) CONSEILS DONNERAIS-TU À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

De suivre sa voie et sa voix.

Partir comme s’il allait échouer plusieurs fois avant de réussir brillamment.

Se lever chaque matin en se faisant plaisir dans son entreprise.

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER IP SUM TEK ?

Tout simplement car je compte mener le projet tambour battant et arriver rapidement à la mise sur le marché de I-WAM.

Le crowdfunding a cet indéniable avantage d’un financement rapide. Celui-ci nous permettra d’accélérer le projet au plus tôt.

Plus tard, le financement plus traditionnel par VC sera nécessaire pour le développement industriel de ip sum tek. D’autre part, le crowdfunding va nous donner des indications quant à l’entrée sur le marché. Si le public est motivé à investir, il y a de grandes chances que notre projet soit soutenu quand il voit le jour. Au final, c’est une première confrontation au marché.

QUELS SONT TES PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Je ne cherche ni gloire, ni notoriété et ne nourris aucune ambition financière.

Je suis un passionné de technologie et de robotique, mon moteur n’est pas la réussite sociale mais la satisfaction de réussir ce que j’entreprends. Un peu comme un maçon ayant réussi une belle maison : se retourner sur son travail et éprouver cette satisfaction du travail accompli et bien fait.

Je souhaite simplement que le projet I-WAM soit une belle réussite dans maints secteurs où certaines tâches de service sont peu gratifiantes et méritent d’être réalisées par un robot.

Nous savons tous que le monde de demain sera un monde où les robots seront omniprésents. Ils seront là pour nous suppléer dans nos tâches les plus ingrates ; pas pour remplacer l’être humain dans ce qu’il sait faire le mieux : apporter de l’humanité.

Je ne rêve pas d’un futur totalement robotisé, dur et froid mais d’un Homme libéré par les robots. J’aimerais apporter une pierre à cette vision et tout dans mon parcours professionnel a convergé pour qu’il en soit ainsi.

POUR FINIR, QUELLE EST TA PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Pour ma vie professionnelle :

  • Me lever chaque matin avec la bonne humeur.
  • À mon échelle, utiliser mon expérience, mon savoir-faire et ma créativité dans un projet qui va apporter du bien-être à mes contemporains.
  • Partager ma passion et mon plaisir à travailler avec ceux qui m’entourent dans mon quotidien professionnel.

Pour ma vie personnelle :

  • Me lever chaque matin avec la bonne humeur.
  • Repérer les petits plaisirs simples du quotidien et savoir s’en délecter.
  • M’endormir le soir et me dire que j’ai appris au moins une chose en cette journée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *