Jean-Baptiste et Fabrice ont tous les deux fondé Qotto. Une startup fournissant des services énergétiques, financiers et internet aux populations défavorisées en Afrique. Qotto a créé plusieurs centaines d’emplois et fournit l’électricité  à des milliers de personnes en Afrique. Les investissements et travaux de JB et Fabrice leur ont permis de rencontrer des personnes de différents milieux et cultures. Anecdotes, petites histoires et blagues ont résulté de ces rencontres. On vous en partage quelques unes 😉

24 Heures chez Qotto

06H00 : Réveil, ça pique. Je prépare mon sac. Je dois penser à tout, car la journée va être éclectique et électrique 😉
Mouri est déjà en bas avec la voiture, nous allons rendre visite à l’un de nos clients pour qu’il nous renseigne sur ses besoins et ce qu’il est prêt à payer. Nous partons vite pour éviter les embouteillages et rejoindre la zone de Calavi.

07H30 : Nous arrivons chez Madame XXX. Dans sa modeste maison, elle n’avait jusqu’à l’année dernière pas d’éclairage. Depuis que Qotto est venu lui installer un kit :

Tout va bien. C’est seulement le paiement qui ne passe pas, nous dit-elle.

Ah bon? qu’est ce qui ne passe pas ?

– Eh bien ici le réseau est faible. les paiements mobile money ne passent pas bien, du coup c’est compliqué d’activer le kit. Il faut que je me déplace pour capter et envoyer mes paiements…. et le call center m’explique que la box ne reçoit pas et que je dois taper le code qu’il me donne.”


Effectivement c’est pas pratique et d’ici à ce que les opérateurs installent le réseau, il faudra attendre des lustres. Je prends donc note de ses remarques et lui promets que nous trouverons une solution.



Arrivé à la voiture, il est 09H00, je peux appeler Sacha, notre CTO basé à Toulouse. On échange sur les difficultés de cette dame. Sacha propose une solution qui sera mise en place dans quelques semaines, car il faut changer le programme de nos box et les mettre à jour. Ce qui est magique, c’est que ça va marcher au milieu de nulle part.

10H00 : On retourne à Cotonou pour une réunion d’équipe avec le management local. On débrief et parle de la semaine dernière. Laura des opérations nous dévoile son plan pour approvisionner les stocks. Hervé nous fait part des solutions techniques testées et Simon nous fait le point sur les ventes. Je partage avec eux, les expériences du Burkina et ce que notre équipe fait là bas.

Il est l’heure de déjeuner, on va au “fond de foire”, manger de la pâte rouge avec du fromage peulh. Faut de l’énergie cet après midi, Fabrice a prévu un call avec les Banquiers de la BAD (Banque Africaine de Développement) pour l’obtention d’un prêt de 2 millions d’Euros qui nous permettra de financer l’achat des prochains containers. On retourne donc au bureau et se connecte sur Skype. Cool le réseau est bon ! Clément se joint à nous après avoir préparé toutes les datas. On “révise” avant que l’équipe de la BAD nous rejoigne. Le call dure 2 heures et est en Anglais… c’est épuisant. On avance mais il faudra encore préparer de nouveaux documents et retravailler ceux que nous avons déjà envoyés.



18H00 : C’est la “fin de service”, au bureau restent des analystes et des opérateurs du call center qui répondent aux clients : souvent ceux qui n’ont pas de réseau GSM chez eux et qui ont besoin de se déplacer pour nous contacter. On compte sur Sacha pour trouver les solutions 🙂

On a droit à un peu de tranquillité, Alex, le directeur pays au Bénin, en profite pour m’expliquer les enjeux politiques et économiques locaux et sous régionaux (le Bénin est coincé entre le géant Nigéria et la communauté des états de l’Afrique de l’Ouest).

20H00 : Tous les soirs, on va diner avec l’équipe. Cette fois, Direction Fidjrossé, un endroit dégagé, la mer gronde au bout de la plage. On essaie de parler de tout, du dernier week-end, du match de foot, des prochaines vacances. Mais au bout d’une dizaine de minutes, on se retrouve à parler du travail. “Pour la livraison du Hub de Djougou, on prend une dizaine de kit business.” “Et pour les SAV dans les collines, Aimé est briefé ?” “J’ai pensé à un truc pour nos clients qui font de la recharge de portables.” …

22H00 : On a sommeil. On prend vite un Zem et on rentre pour se coucher !


Et demain c’est reparti 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *