TOUT D’ABORD, POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER À CEUX QUI NE VOUS CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE PEMLAB ?

Julia, 28 ans, co-fondatrice et CMO de Pemlab. 

J’ai rejoint la capitale pour atteindre l’objectif bien précis d’entreprendre ! J’ai fondé ma première startup à 21 ans. Jusqu’ici je n’ai eu de cesse de monter des projets ou d’en rejoindre, notamment grâce à mon statut d’auto-entrepreneuse qui m’a permis d’être ce que je voulais : libre. Depuis 2 ans, j’accompagne une entreprise dans le cycle féminin, d’où ma rencontre avec Léa. Avec Pemlab, c’est une toute autre histoire, comparé à ce que j’ai déjà vécu, c’est le projet d’une vie !

Léa, 26 ans co-fondatrice et CEO de Pemlab. 

J’ai toujours souhaité défendre des causes qui me tenaient à cœur, ce qui m’a poussée à étudier les droits humains ainsi que les droits de la Nature pendant six ans. Après ces longues études très théoriques, je me suis rendue compte qu’en devenant entrepreneuse, j’allais aussi pouvoir changer les règles. Mon objectif était devenu le suivant : créer un business humain à impact. Le sujet des menstruations s’est donc imposé comme une évidence tant il regorge de problématiques aussi diverses que passionnantes. Après une année à l’ESCP à me familiariser avec l’entrepreneuriat, j’ai donc eu l’idée de lancer Pemlab. 

NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET VOUS, COMMENT VOUS EST VENUE L’IDÉE DE PEMLAB ?

Léa : Parce que j’avais fait le constat que les règles constituent tant un enjeu de santé publique que social et environnemental. Il y avait donc tant d’actions à mener pour faire des règles un sujet phare de notre société. Un sujet qui allait mériter plus d’attention parce qu’il concerne la moitié de l’humanité, tous les mois pendant la moitié de leur vie.

Puis j’ai vu toutes ces femmes autour de moi qui souffraient d’endométriose ou d’autres troubles menstruels. Mais là encore, la réponse à ces enjeux était partielle et segmentée. Et surtout, il n’y a aucun lieu pour parler des règles ! Aucun espace pour se renseigner, pour échanger, pour être conseillée. Quel produit menstruel choisir ? Quel professionnel de santé consulter ? Comment fonctionne notre cycle ? Où trouver des culottes menstruelles qui me conviennent ? Voilà autant de questions que les jeunes filles, les femmes et toutes les personnes menstruées (PEM) se posent.

Pemlab allait donc répondre à ces problèmes et devenir un lieu (physique et virtuel) dédié au bien-être intime et menstruel des femmes, qui les accompagne à mieux vivre leur cycle.

À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ?

Julia : Il n’y a aucune journée type, plutôt des semaines qui défilent ! On essaie de se cadrer comme on peut pour optimiser le temps, prioriser les tâches et se diviser le travail en fonction des compétences de chacune, car nous sommes très complémentaires !

Léa : Je rejoins complètement Julia. Aucune journée ne se ressemble et c’est d’ailleurs ça que j’aime particulièrement dans l’entrepreneuriat. On n’a jamais le temps de s’ennuyer. Même si en ce moment, soyons honnête, je passe 80% de mon temps à gérer la levée de fonds actuelle (chers lecteurs et chères lectrices, oui oui, on a encore besoin de vous…).

QU’EST CE QUI VOUS A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Julia : Je n’arriverais jamais à l’expliquer, c’est quelque chose au fond de moi, qui vibre, qui me pousse à le faire. J’ai beau rencontrer des échecs ou des difficultés, rien n’arrive à me défaire de l’envie d’entreprendre !

Léa : Tout a commencé quand j’ai rejoint bénévolement une start-up qui envoyait des objets dans l’espace ! Assez incroyable. Je devais gérer toute la partie communication et convaincre des artistes de nous réaliser des illustrations qui allaient être envoyées sur l’ISS puis revenir sur Terre. Une expérience complètement folle. Pendant 3 mois, j’ai créé le projet de A à Z, réussi à faire signer plus d’une centaine de contrats avec des artistes et je travaillais jusqu’à 23h sans être fatiguée. C’est là que je me suis découvert cette passion pour l’entrepreneuriat. Parce qu’avec rien, il fallait créer quelque chose de grandiose. J’avais constamment envie de bosser. Je ne voulais plus m’arrêter. J’ai donc décidé de mettre un terme à ma carrière de juriste pour devenir entrepreneuse. Quelques mois plus tard, j’avais fait un stage de commerciale dans une start-up et intégré l’ESCP.

QUEL(S) CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À UN FUTUR ENTREPRENEUR ? 

Julia : Très bien s’entourer ! L’entourage a énormément à nous apporter, le réseau peut être très puissant.

Léa : N’entreprenez pas uniquement pour l’argent mais parce que vous êtes passioné.e par un sujet. 

POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER PEMLAB ?

Julia et Léa : Pour réunir une communauté d’investisseurs et d’investisseuses engagés qui veulent prendre part ensemble à la révolution menstruelle.

QUELS SONT VOS PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Julia et Léa : Nous voulons bâtir un empire menstruel, en France puis en Europe et à l’international. Concrètement, on veut ouvrir des lieux partout, autant que possible parce que, oui, les règles sont universelles. Nous souhaitons continuer de porter la voix des femmes qui souffrent de troubles menstruels, rendre les règles “glamour” en proposant des produits et des services de qualité, lutter contre la précarité menstruelle et continuer de briser les tabous et déconstruire les préjugés. 

POUR FINIR, QUELLE EST VOTRE PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Julia : Assez n’est jamais suffisant (se battre pour ce que l’on veut).

Léa : Alors moi c’est une citation de Confucius que j’ai écrite et affichée sur mon mur au-dessus de mon bureau : “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez plus à travailler un seul jour de votre vie”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *