Plus de 1 000 installations portuaires, 8 500 km de voies d’eau navigables et d’innombrables lacs et plans d’eau… La plaisance française a le vent en poupe ! 

L’enjeu économique de la filière nautique est majeur, puisque la France est le premier constructeur de bateaux de plaisance en Europe et le second au niveau mondial. Les loisirs nautiques sont également un élément important et central de la filière, développés sur l’ensemble du territoire.

Ce secteur est en constante évolution : chaque année, divers salons présentent les nouvelles innovations et le dynamisme de la filière. Le salon nautique de Paris, par exemple, est l’une des plus importantes manifestations mondiales de ce type, avec plus de 200 000 visiteurs qui s’y rendent en moyenne.

LE MARCHÉ DU NAUTISME, UN MARCHÉ QUI NE CESSE D’AUGMENTER…

En France, le marché du nautisme est très prometteur. Rien qu’en 2018, la filière nautique était constituée de 30 typologies d’activités différentes, générant plus de 5 milliards d’euros annuels. En termes d’espace économique maritime, réparti sur 3 océans, la France est le 2ᵉ pays au monde.

Le Ministère de la Transition Écologique estime que les sports nautiques rassemblent chaque année 11 millions de Français et des millions d’autres dans le monde ! Rien que pour la navigation, la France compte plus de 4 millions de plaisanciers réguliers. Des milliers d’autres franchissent le cap chaque année. Par an, près de 95 000 personnes obtiennent le permis côtier ! Des chiffres élevés qui montrent encore une fois l’engouement fort autour de ce secteur, très apprécié.

Même si la crise de la covid-19 a impacté l’activité de ce marché, les différents professionnels du secteur ont su se relever et recommencer rapidement une activité lorsque l’occasion s’est présentée à eux. Cependant, le réel problème qui sévit sur ce marché est qu’il n’y a pas d’outils disponibles pour actualiser ou remettre à niveau ses compétences à tout moment, vis-à-vis de ces pratiques nautiques, pour la navigation notamment. Cela peut alors poser des problèmes pour tous les usagers de la mer se trouvant à proximité.

… MAIS DONT LES OFFRES D’APPRENTISSAGE NE SONT PAS EN ADÉQUATION TOTALE AVEC LES CARACTÉRISTIQUES DE SON ACTIVITÉ

Naviguer est une pratique qui nécessite un apprentissage de longue haleine. Celui-ci mixe de la préparation et de la réalisation, avec un accès aux savoirs qui doit être permanent. Or, passer plus de 4 semaines sur l’eau par an reste rare pour un grand nombre de personnes. Selon une étude menée par l’IFOP pour la SNSM et la MACIF, auprès d’un échantillon de plus de 3 000 personnes, seulement 1% déclare avoir accès à la mer régulièrement, c’est-à-dire une à plusieurs fois par semaine. L’assimilation des connaissances est donc plus difficile dans ce cas-là.

La théorie a toujours besoin d’être accompagnée de la pratique en conditions réelles. Or, pour la navigation, ce n’est pas systématiquement le cas. Par exemple, beaucoup de personnes commencent à apprendre à naviguer en vacances. Mais, celles-ci n’ont pas forcément le temps de mettre en pratique les connaissances qu’elles ont acquises. Cela peut être dû à un manque de temps, de confiance, à l’impossibilité de louer un bateau sur le moment… L’évaporation des acquis est donc plus forte et la progression par là même lente et fastidieuse. Cela est encore plus vrai pour les néo-pratiquants.

La sécurité en mer est aussi un problème qui peut intervenir si la personne n’a pas navigué depuis longtemps. Un accident peut être vite créé si celle-ci n’a pas toutes les manœuvres ou les dispositifs de sécurité en tête. Cela peut donc également devenir dangereux pour les autres usagers se trouvant en mer. Il est donc important de développer des outils qui permettent de pallier ces différents problèmes. Mais, il faut faire attention en adaptant l’outil aux facteurs et aux caractéristiques de la pratique. En France, les dispositifs en ligne dédiés à la navigation sont quasi inexistants.

OCEAN SKILLS : LA STARTUP QUI RÉVOLUTIONNE L’APPRENTISSAGE DANS LE MONDE NAUTIQUE

Face à ce constat et pour apporter une réponse à ces problématiques, Ocean Skills a créé la 1ère plateforme d’apprentissage digitale, dédiée au monde du nautisme, en lien étroit avec les professionnels de ce marché. La startup a décidé de commencer par l’une des plus emblématiques pratiques nautiques : la navigation.

Autour d’un concept disruptif, novateur et séduisant, la startup propose une expérience à 360° pour les utilisateurs, qui pourront nourrir l’ensemble de leurs projets. Un contenu riche et varié est proposé : plus de 220 vidéos, 3 univers de navigation, plus de 100 manœuvres et théories à étudier, des fiches de synthèse et plus de 500 quizz… À cela, vient s’ajouter un accès permanent à un forum pour permettre aux utilisateurs d’échanger, mais surtout de questionner les experts d’Ocean Skills, pour parfaire leur apprentissage. Pour avoir accès à l’intégralité des niveaux et à l’ensemble des ressources pédagogiques, l’utilisateur doit s’abonner à une des offres proposées. Plus de 1 000 clients ont déjà été séduits par les différentes offres !

Cette plateforme est également un excellent moyen pour développer de façon durable et complémentaire le business de chaque professionnel présent dans la chaîne de valeur. Ocean Skills propose dans un premier temps d’apprendre la théorie chez soi. Puis, dans un second temps, de la mettre en pratique en conditions réelles, grâce au réseau de partenaires d’écoles de voile et de coachs plaisance de la Fédération Française de Voile (FFV). Une fois suffisamment autonomes pour lever l’ancre seuls, un partenariat a également été mis en place avec Click&Boat. Il permet aux utilisateurs de louer tout type de bateaux. En tout, 10 partenariats commerciaux ont été établis pour faire rayonner Ocean Skills et les professionnels du secteur !   

UNE LEVÉE DE FONDS ORGANISÉE SUR SOWEFUND

Avec un nombre de plaisanciers augmentant chaque année, l’objectif d’Ocean Skills est de devenir la plateforme de référence dans le milieu. Le noyau technologique et la verticalité du modèle permettent d’envisager une utilisation de la plateforme pour de multiples autres domaines : métiers de la mer, plongé, planche à voile… Ainsi, d’ici à 2026, son ambition est d’atteindre 4% du marché français de la plaisance.

Pour cela, Ocean Skills cherche des fonds et lève un montant de 450 000€, sur notre plateforme de financement participatif Sowefund. Les fonds serviront en grande partie au recrutement d’une équipe commerciale et web, capables de soutenir et d’accompagner l’entreprise. Ils permettront aussi de développer des réseaux sociaux BtoC et BtoB, d’améliorer le tunnel de vente, de financer la nouvelle version du site internet ainsi que des campagnes de micro-influence. Enfin, ces fonds serviront également à développer de nouvelles vidéos et autres ressources pédagogiques afin de soutenir la stratégie de content marketing. Le doublage des vidéos en anglais, pour s’adresser à des marchés non francophones, est aussi prévu dès 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *