TOUT D’ABORD, POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER À CEUX QUI NE VOUS CONNAISSENT PAS ? QUI SE CACHE DERRIÈRE FUTURA GAÏA ?

Diplômé de la première promotion de Grenoble École de Management, j’aurais aimé être ingénieur, mais j’ai « compensé » en effectuant toute ma carrière dans « la Tech ». Mes origines corses sont certainement une explication de mon caractère « enflammé », mais en tout c’est l’humain qui est la colonne vertébrale de mon action.


NAPOLÉON HILL DISAIT, “TOUTES LES RÉALISATIONS, TOUTES LES RICHESSES ACQUISES ONT DÉBUTÉ AVEC UNE IDÉE”. ET VOUS, COMMENT VOUS EST VENUE L’IDÉE DE FUTURA GAÏA ?

L’idée de m’investir dans l’agriculture verticale est née avant même notre discussion sur le sujet avec Pascal et en échangeant avec mon beau-frère agriculteur sur la possibilité de réhabiliter les friches industrielles de ma région d’adoption, la Picardie. À l’époque il me prenait pour un « doux illuminé » et depuis il a changé d’avis car son fils unique est une des chevilles ouvrières de la talentueuse équipe Futura Gaïa.


À QUOI RESSEMBLE UNE JOURNÉE DANS VOTRE PEAU ?

Levé à 7h00 tous les matins des 7 jours de la semaine et filer à la ferme de Tarascon. Ensuite, pas de problème pour remplir une journée de 10 à 12h00 avec des sujets aussi variés que le développement commercial, les ressources humaines, le financement de la société et aussi des moments de discussions avec l’équipe sur des sujets qui n’ont aucun lien direct avec le business. Je reste connecté 7/7 365J/an de 7h00 à minuit et je dors du sommeil du juste le reste du temps.


QU’EST CE QUI VOUS A POUSSÉ À CHOISIR LA VOIE DE L’ENTREPRENEURIAT ?

Après une dizaine d’années comme salarié dans 2 boîtes de la Tech (Cap Gemini & Apple), je n’étais pas satisfait de la façon dont on y gérait les ressources humaines. En 1998, un ancien boss de chez Cap m’a proposé de reprendre une société avec son soutien et j’ai franchi le pas sans hésiter car je savais que le meilleur moyen de piloter la gestion des RH c’était tout simplement de diriger l’entreprise. Je suis donc devenu entrepreneur pour être certain d’être DRH.


QUEL(S) CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À UN FUTUR ENTREPRENEUR ?

Mettre la fiabilité au cœur des valeurs de la société aussi bien pour bâtir l’équipe et pour tisser des relations de confiance avec l’ensemble des partenaires (clients & fournisseurs). Penser « innovation » au-delà des aspects purement « technologiques » et en particulier dans le modèle d’affaires pour se concentrer sur la valeur ajoutée que l’on peut apporter dans son écosystème. Enfin, mettre en œuvre aussi souvent que possible la maxime de mon ancien patron chez Apple : « think different »


POURQUOI AVOIR CHOISI L’INVESTISSEMENT PARTICIPATIF POUR DÉVELOPPER FUTURA GAÏA ?

Au même titre que je suis très attaché à faire de tous les salariés des actionnaires de l’entreprise, je pense que tous nos concitoyens devraient le devenir aussi bien dans des entreprises du CAC 40 qu’en investissant dans des jeunes pousses comme Futura Gaïa. C’est le meilleur moyen de garantir un capitalisme que je qualifie de « social » et donc qui permette de comprendre que les intérêts de toutes les parties prenantes doivent être liés pour garantir la meilleure équité possible.


QUELS SONT VOS PROCHAINS DÉFIS/VOEUX POUR CES PROCHAINES ANNÉES ?

Avant même d’avoir « assuré » les fondations hexagonales de l’entreprise, je me projetais dans la conquête de la planète. Notre défi commun est donc bien de pouvoir déployer notre approche et notre solution dans tous les pays dans lesquels elles sont pertinentes à savoir la terre.


POUR FINIR, QUELLE EST VOTRE PHILOSOPHIE DE VIE EN 3 MOTS ?

Il n’est de richesse que d’hommes. La confiance, l’équité et la pensée rebelle comme fondations du développement de l’entreprise dans son écosystème.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *